BFM Business

Ferrari dans les starting-blocks pour une cotation à Wall Street

Logo du constructeur italien de voitures de sports Ferrari.

Logo du constructeur italien de voitures de sports Ferrari. - Martin Bureau - AFP

Le constructeur italien a lancé la procédure en vue d'une introduction à la Bourse de New York. A la clé: plusieurs milliards d'euros permettant au constructeur italien de financer son développement.

Le constructeur italien de voitures de sport Ferrari, filiale de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), a formellement déposé une demande d'enregistrement en vue d'une entrée en Bourse auprès du gendarme de la Bourse américaine, la SEC, a indiqué FCA jeudi dans un communiqué.

Ni la fourchette de prix ni le nombre d'actions à placer n'ont encore été déterminés mais ce dernier "ne devrait pas dépasser 10% des actions ordinaires", précise FCA, actuel détenteur des titres qui seront mis en vente. L'intention de Ferrari est "de se coter sur le New York Stock Exchange", précise FCA.

Première cotation prévue en octobre

La séparation et l'entrée en Bourse de la marque Ferrari avaient été annoncées en octobre par FCA. Ferrari a depuis été transformée en une nouvelle société, New Business Netherlands NV, qui sera à terme rebaptisée Ferrari NV, précise le groupe.

A l'époque, FCA avait déclaré vouloir coter Ferrari "aux Etats-Unis et sur un autre marché européen", sans préciser lequel. Le calendrier initial de Fiat Chrysler prévoit une première cotation en octobre après un "roadshow" (tournée de présentation de l'entreprise aux investisseurs dans différents continents). Selon les experts, cette opération devrait permettre au groupe de récolter plusieurs milliards d'euros lui permettant d'assurer son développement.

V.R. avec AFP