BFM Business

EasyJet enregistre un bénéfice net de près de 475 millions d'euros

La stratégie d'amélioration des services d'EasyJet s'est avérée payante cette année.

La stratégie d'amélioration des services d'EasyJet s'est avérée payante cette année. - -

La compagnie aérienne a annoncé, ce 19 novembre, avoir réalisé un bénéfice record cette année, en hausse de 56%. Une performance qui s'oppose aux résultats médiocres publiés par RyanAir quelques jours plus tôt.

S'éloigner du low-cost a profité à EasyJet. L'opérateur a annoncé, ce 19 novembre, un bénéfice annuel en hausse de 56% sur l'exercice achevé fin septembre. Avant impôts, le bénéfice atteint 478 millions de livres, et ses revenus, augmentés de 10,5%, atteignent 4,258 milliards de livres.

La compagnie doit sa réussite à son implantation en Europe de l'Ouest et certains choix stratégiques. EasyJet a multiplié les services payants, comme la réservation des sièges ou l'embarquement prioritaire.

La compagnie met également en avant sa maîtrise des coûts, et son revenu par voyageur en hausse, à 63 livres.

Au total, 60,8 millions de voyageurs ont utilisé les services d'Easyjet cette année. Un chiffre en hausse de 4%, mais qui n'atteint pas les 80 millions de voyageurs qui ont fait appel à son concurrent irlandais Ryanair.

Ryanair imite EasyJet pour se relancer

Pourtant Ryanair n'est pas en forme. La compétition acharnée des vols à bas prix a fait reculer ses bénéfices. L'opérateur prévoyait initialement entre 570 et 600 millions d'euros, soit plus qu'Easyjet.

Au premier semestre, la compagnie a enregistré 602 millions d'euros de bénéfices. Mais son PDG a dû annoncer, le 4 novembre, une révision: les bénéfices annuels se situeront entre 500 et 520 millions d'euros.

Ce qui voudrait dire que la compagnie sera en déficit au second semestre. Depuis, Ryanair essaye de suivre le modèle d'EasyJet, et propose à ses passagers de choisir leur place.

Pendant ce temps, EasyJet peut célebrer ses résultats annuels. La compagnie a décidé de hausser la valeur de son dividende ordinaire à 33,5 pence par titre, et de verser un dividende extraordinaire de 44,1 pence par titre.

308 millions de livres, soit un peu plus de 367 millions d'euros, seront ainsi distribués aux actionnaires.

Joseph Sotinel