BFM Business

Dette SNCF: le gouvernement serait prêt à reprendre 35 milliards d’euros

L'État veut reprendre 35 milliards de la dette de SNCF Réseau

L'État veut reprendre 35 milliards de la dette de SNCF Réseau - Ludovic MARIN / AFP

Selon Les Échos, le gouvernement souhaite reprendre 35 milliards d'euros sur 47 milliards de la dette de SNCF Réseau en deux étapes: 2020, puis 2022.

Alors que le Sénat entame ce mardi l’examen de la réforme ferroviaire, le gouvernement devrait faire un pas vers une sortie de crise. Selon Les Échos, ce dernier devrait présenter une série d’amendements en commission mercredi pour satisfaire les syndicats réformistes, à savoir la CFDT et l’Unsa.

Des concessions devraient également être accordées aux syndicats lors de leur prochaine rencontre avec le Premier ministre Édouard Philippe vendredi. L’une d’entre elles concernera vraisemblablement l’épineuse question de la dette de SNCF Réseau, gestionnaire des infrastructures ferroviaires, qui se monte aujourd’hui à 47 milliards d’euros. L’exécutif prévoit ainsi d’en reprendre 35 milliards en deux étapes: 2020, puis 2022.

Contenir la dette sous les 12 milliards d'euros

En effet, le changement de statut du groupe ferroviaire, amené à devenir une société anonyme, impose à SNCF Réseau de maintenir sa dette en deçà de 10 à 12 milliards d’euros. Le gouvernement espère ainsi voir la société revenir à l’équilibre financier en 2022 grâce à une combinaison mêlant "diminution de la charge de la dette, des gains de productivité supplémentaires par SNCF Réseau, et une contribution financière accrue de SNCF Mobilités", expliquent Les Échos.

La reprise de la dette par l’État à hauteur de 35 milliards d’euros confirmerait dès lors les propos tenus par Édouard Philippe qui avait assuré la semaine dernière que "cette reprise de dette ne sera ni minimale ni total, mais substantielle". Un geste bienvenu pour les syndicats qui faisaient de cette reprise l’une de leurs revendications principales.

P.L