BFM Business

Bolloré va déployer ses Autolib' à Londres

Les premières Blue Car, avec volant à droite, devraient circuler dans les rues de Londres dans un an.

Les premières Blue Car, avec volant à droite, devraient circuler dans les rues de Londres dans un an. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le groupe va investir 100 millions de livres pour rénover et développer le réseau de bornes électriques dans la capitale britannique. Ce qui va lui permettra de mettre en circulation une centaine de Blue Car dès 2015.

Après les Parisiens, les Lyonnais et les Bordelais, ce sera prochainement au tour des Londoniens de bénéficier du service d'autopartage de Bolloré. Le groupe a présenté, le 12 mars, ses ambitions sur la gestion des points de rechargement pour véhicules électriques de la capitale britannique baptisé "Source London", un contrat qu'il a décroché en décembre dernier.

Il va investir 100 millions de livres pour mettre à ses normes les 1.400 bornes existantes et en installer autant de nouvelles d'ici la fin de l'année. L'objectif est de parvenir à 6.000 points de recharge à la fin 2018.

Le déploiement de ce réseau va permettre au groupe Bolloré de proposer ensuite son système de voiture en location. Une centaine de Blue Car va être mise en circulation d'ici à mars 2015. Le groupe vise les 3.000 véhicules. Et le groupe français n'exclut pas d'ouvrir son réseau à d'autres systèmes de véhicules en autopartage.

3 à 7 ans pour atteindre l'équilibre

Mais la conquête de Londres s'annonce plus difficile que ne l'a été celle de Paris. En effet, le développement des véhicules électriques n'émane pas d'une volonté politique de la part de la municipalité. Dans les faits, aucun schéma directeur n'est là pour alléger les démarches administratives nécessaires au développement du réseau de recharges.

Tout se fera arrondissements par arrondissement pour obtenir un à un les emplacements où installer ses bornes. Bolloré a donc décidé d'y aller progressivement, en ciblant en priorité le centre de Londres, ce qui va tout naturellement freiner la montée en puissance du système. Bolloré souhaite atteindre l'équilibre dans les 3 à 7 prochaines années.

C.C.