BFM Business

Bolloré prêt à investir 100 millions d'euros dans les bornes électriques

Vincent Bolloré est prêt à développer un réseau national de bornes pour favoriser le developpement des véhicules électriques.

Vincent Bolloré est prêt à développer un réseau national de bornes pour favoriser le developpement des véhicules électriques. - -

Le groupe est sur les rangs pour décrocher le contrat qui doit mener à l'installation d'un réseau de bornes publiques pour les véhicules électriques. Son président estime que 24 mois suffiraient à couvrir le territoire.

Le groupe Bolloré veut couvrir la France de bornes de recharge électrique. Et il est même prêt à financer ce réseau. Le patron du groupe, Vincent Bolloré, a indiqué être disposé à investir 100 millions d'euros pour cela, dans le Parisien du 20 février.

"D'ici à 2017, le gouvernement prévoit un point de charge tous les 50 kilomètres, soit 16.000 bornes. Si nous décrochons le contrat, nous sommes prêts à investir 100 millions d'euros", a-t-il déclaré dans le quotidien.

Actuellement, le réseau ne compte que 6.000 bornes, dont 5.000 installées par son groupe. Cette faiblesse du maillage constitue un frein pour le développement des véhicules électriques, qui se trouvent pénalisés par la faiblesse de leur autonomie.

"En 24 mois, notre groupe serait capable de déployer un tel réseau", a-t-il ajouté. S'il s'affirme en mesure de développer son projet de manière autonome, il n'écarte cependant pas une collaboration avec le groupe EDF, lui aussi candidat.

M. Bolloré, qui a lancé le système Autolib' à Paris en 2011, avant de l'étendre à Lyon et à Bordeaux, prévoit d'équiper cette année Londres et Indianapolis, la capitale de l'Etat de l'Indiana, aux Etats-Unis.

Autolib' rentable dès novembre

En outre, il espère "signer prochainement un contrat" à Singapour, où "nous ambitionnons d'y installer des bus et des tramways".

Le marché des batteries électriques ne sera rentable, selon lui, "ni cette année, ni l'an prochain" mais "en revanche, avec Autolib', on devrait gagner de l'argent dès novembre".

Vincent Bolloré a dévoilé un autre projet d'utilisation des batteries rechargeables en Guinée. Il consiste à stocker en journée l'énergie solaire "dans un grand nombre de batteries installées dans des conteneurs" pour alimenter un quartier en courant la nuit.

"Si cela fonctionne, d'ici un an et demi, nous vendrons cet outil qui peut intéresser à peu près tous les pays", espère Vincent Bolloré.

Par ailleurs, il prévoit avec le groupe automobile Renault "de créer ensemble une voiture électrique 3 places", dans le cadre d'un partenariat annoncé l'an dernier.

C.C. avec AFP