BFM Business

Boeing n'a jamais livré autant d'avions qu'en 2017

-

- - Prayitno - CC

Le constructeur aéronautique américain a fait sortir de ses usines 763 appareils en 2017, soit un de plus que son record historique de 2015. Le 737 est resté son best-seller sur l'année.

L'avionneur américain Boeing a livré un nombre record d'avions commerciaux en 2017 et a enregistré un bond de 36,5% de ses commandes nettes, confirmant une année ayant vu sa capitalisation boursière s'envoler de 90%.

Sur l'ensemble de l'année, les compagnies aériennes clientes du groupe de Chicago ont réceptionné 763 appareils, un chiffre en hausse de 2% sur un an. Boeing dépasse ainsi le record de livraisons de 762 appareils établi en 2015 et atteint son objectif qui était de livrer entre 760 et 765 appareils.

Le 737 reste la meilleure vente de Boeing, avec 529 livraisons en 2017, suit le gros porteur de nouvelle génération 787 avec 136 livraisons. Boeing a notamment augmenté ses cadences de production, passant à 47 exemplaires de 737 par mois.

Les compagnies paient à réception

Les marchés surveillent généralement plus particulièrement les livraisons, car elles sont le baromètre de la santé financière d'un groupe aéronautique, une compagnie aérienne payant traditionnellement quand elle prend possession de l'appareil, avec en conséquence un impact sur le chiffre d'affaires du constructeur.

Sur le plan des commandes, Boeing a enregistré 912 commandes nettes l'an dernier, en hausse de 36,5% sur un an, évaluées à 134,8 milliards de dollars au prix catalogue. Le carnet de commandes total s'établissait au 31 décembre à 5.864 avions à produire, contre 5.715 à la fin 2016, une hausse de 149 appareils.

L'action Boeing prenait 1,55% à 314,85 dollars vers 16H20 GMT à Wall Street. Elle a gagné 90% sur l'ensemble de l'année 2017, ce qui en a fait un des groupes les plus en forme du Dow Jones, l'indice regroupant les trente valeurs vedettes de la Bourse de New York.

Boeing devrait nettement devancer son rival européen Airbus pour ce qui est des livraisons car ce dernier a connu des difficultés avec les moteurs d'avions fabriqués par United Technologies. Airbus doit annoncer ses chiffres le 15 janvier.

N.G. avec AFP