BFM Business

Aviation: La Compagnie lance une classe affaires... low cost

Le Boeing 757 est équipé de 74 sièges proposant des prestations haut de gamme mais à prix modérés.

Le Boeing 757 est équipé de 74 sièges proposant des prestations haut de gamme mais à prix modérés. - -

Une nouvelle compagnie aérienne reliant Paris et New York a présenté ses offres, ce 16 juin. Elle s'appelle La Compagnie et va proposer une ligne exclusivement classe affaires mais low cost. Autrement dit, du confort mais à moins de 4.000 euros.

Frantz Yvelin, le président fondateur de La Compagnie, a dévoilé les offres de sa nouvelle compagnie aérienne qui va relier Paris à New York dès le 11 juillet prochain. Le concept est de proposer exclusivement une classe affaire, mais moins chère qu'ailleurs.

Les services de base d'un billet Business, comme une trousse d'accueil, une tablette tactile pour regarder des films ou un repas d'un chef étoilé seront proposés, mais rien de très luxueux. A bord du Boeing 757, les sièges ne s'inclinent pas complètement à l'horizontal. Quelques degrés de moins d'inclinaison pour gagner un peu de place et mettre davantage de sièges dans l'avion : 74 au total. Frantz Yvelin n'en doute pas: il peut proposer une classe affaires moins chère et rentable.

Jusqu'à 65% moins cher que la concurrence

"C'est un produit qui coûte extrêmement cher, sur lequel les grandes alliances font des marges considérables, et donc sur lequel il y a de la marge, il y a de la place pour un acteur qui va pouvoir proposer des tarifs adaptés, et donc la compagnie a pour un objectif d'être rentable, dans un délai de 12 à 18 mois pour vous donner une fourchette," explique le fondateur.

Les prix vont de 1.330 euros à un peu plus de 4 000 euros. Soit entre 35 et 65% moins cher que la concurrence selon Frantz Yvelin. Seuls les tarifs les plus élevés offrent la possibilité de modifier son billet, ou donnent accès au salon "lounge" de l'aéroport.

La Compagnie propose dans un premier temps 4 vols par semaine, de Paris Charles de Gaulle à l'aéroport de Newark, puis un vol quotidien à partir de cet automne.

Dorothée Balsan & BFMbusiness.com