BFM Business

Avec son camion, Tesla lance la guerre des prix

Avec ses Semi, Elon Musk rend ses camions accessibles avec un prix très compétitif. Mais l'autonomie reste à améliorer.

Avec ses Semi, Elon Musk rend ses camions accessibles avec un prix très compétitif. Mais l'autonomie reste à améliorer. - Tesla Motor

Comme l'avait promis Elon Musk, le camion Tesla est très accessible avec un tarif qui devrait démarrer à 150.000 dollars (126.000 euros). Ce prix fera-t-il passer la pilule de sa faible autonomie?

Lors de la présentation de son camion électrique, le patron de Tesla Elon Musk a tout révélé, sauf le prix qu’il faudra payer pour s’offrir ce "bahut" du futur. Cette information stratégique a été dévoilée par le site américain Carscoop. Le tarif démarrerait à 150.000 dollars hors taxes (126.000 euros) pour atteindre 200.000 dollars (168.000 euros) pour le modèle haut de gamme. Et pour en réserver un, il faudra verser un acompte, non pas de 5000 dollars comme indiqué au départ, mais de 20.000 selon Carscoop.

Un bras de fer entre Tesla et Nikola Motor

Ce tarif agressif montre la volonté de Tesla de ne pas rester uniquement un constructeur de véhicules électriques haut de gamme, mais de devenir également un acteur central dans le fret. L’enjeu est de taille, car si la plupart des constructeurs traditionnels (Renault Trucks, Mercedes, Scania…) développent évidemment des modèles électriques, de nombreux nouveaux acteurs tentent de prendre leur part du marché de la logistique. Et l’adversaire le plus redoutable pour Tesla est Nikola Motor et son Nikola One. Avec son moteur électrique à hydrogène, il offre une autonomie de 1300 à 1900 kilomètres qui se paye cher. Le tarif de son camion est affiché à 375.000 dollars.

Lors de la présentation de son Semi, Elon Musk promettait de réduire le coût du transport. "Le coût d'un camion est extrêmement important" expliquait-il, en affirmant qu'un camion diesel traditionnel était 20% plus coûteux au kilomètre qu'un Tesla Semi si l’on incluait l'achat, les assurances et le gazole. Bien sûr, le patron de Tesla n’a pas fait allusion à Nikola.

Une autonomie à améliorer

Ce sera aux transporteurs de dire lequel de ces deux modèles zéro émission est le plus adapté à leurs missions: le Nikola qui coûte cher mais permet de faire près de 2000 kilomètres avec un plein d’hydrogène, ou le Tesla au prix intéressant, mais qui offre une autonomie de moins de 1000 kilomètres et qui impose de prendre le temps de recharger les batteries.

Face à ce choix, les professionnels ne vont-ils pas encore privilégier les diesel qui, pour un investissement de 100.000 à 150.000 euros, permettent d’atteindre plusieurs milliers de kilomètres avec un plein de gasoil? C’est possible, à moins que la législation ne les contraigne au zéro émission, comme plusieurs pays commencent à le faire en zone urbaine.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco