BFM Business

Autolib' vise Singapour et le Cambodge

Les projets de Bolloré en Asie se précisent.

Les projets de Bolloré en Asie se précisent. - -

Le groupe de Vincent Bolloré compte développer son réseau d'autopartage en Asie. Dans des villes très polluées, les voitures électriques sont très demandées.

Après Paris, Lyon, Bordeaux, Yaoundé au Cameroun, et bientôt Indianapolis aux Etats-Unis et Londres, Vincent Bolloré cherche à convertir l'Asie à son service d autopartage de voitures électriques, de bus et de tramway. Singapour et le Cambodge pourraient faire partie de ses prochaines cibles, selon un article des Echos.

Des discussions sont déjà engagées avec la cité-état de Singapour. L'objectif: mettre en place un modèle d'autopartage, similaire à Autolib', ainsi qu'un tramway électrique, sans caténaire et sans rail. Autonomie de ce "bluetram": 1 kilomètre et demi, juste ce qu'il faut pour atteindre la station suivante et se recharger en 90 secondes.

Voilà plus de 3 ans que Singapour expérimente et encourage dans ses rues toute sorte de véhicules et de systèmes de recharges électriques. L'heure du développement à grande échelle semble venue.

Les bluebus électriques au secours du patrimoine d'Angkor Vat

Discussions ensuite au Cambodge, et particulièrement à Angkor Vat, ville célèbre pour son temple. 12 siècles d'histoire sont aujourd'hui menacés par la pollution et le tourisme de masse.

Bolloré dispose déjà là-bas d'une vitrine technologique avec 3 bluecar électriques et deux bluebus. Pour soutenir ces projets, il faut des batteries.

La montée en cadence industrielle se poursuit: Vincent Boloré avait annoncé, il y a quelques mois, 300 millions d'euros d'investissement dans une nouvelle unité de fabrication dans le Finistère.

Jean-Baptiste Huet