BFM Business

Autolib’ va débarquer en Asie

Autolib' est en service à Paris depuis décembre 2011.

Autolib' est en service à Paris depuis décembre 2011. - -

La location de voitures électriques partagées continue de séduire. Après Paris, Lyon, Bordeaux et Londres, le système Autolib’ va s’exporter en Asie. Le groupe Bolloré doit encore choisir la ville d’implantation.

Le Cambodge ou Singapour? Voilà le choix que fera Bolloré avant la fin de l’année. Le groupe français doit décider de du pays asiatique où il installera, dès 2015, un système de voitures électriques en autopartage, sur le modèle d’Autolib’ à Paris.

"Des discussions sont en cours avec deux villes" dans ces deux pays, a annoncé Vincent Bolloré, le PDG du groupe, lors d’une conférence de presse, ce jeudi 12 décembre. D’autres pays seraient également intéressés par le système, comme la Corée du Sud.

Mais "nous n’ouvrirons pas plus de deux villes par an, peut-être trois si on travaille bien", a expliqué le dirigeant. Bolloré travaille déjà sur plusieurs implantations du système Autolib’, en France et à l’étranger.

A la conquête des Etats-Unis

Lyon a lancé BlueLy fin octobre, et début janvier BlueCub sera inauguré à Bordeaux. Pour début 2015, l’installation traversera l’Atlantique pour Indianapolis aux Etats-Unis. Enfin, dans le courant de l’année 2015, des voitures électriques en partage devraient être installées à Londres et en Asie.

Mis en service en décembre 2011, le système parisien d’Autolib’ comprend plus de 2.000 voitures électriques et 4.300 bornes de rechargement réparties dans la capitale. En moyenne, 10.000 locations sont effectuées par jour.

A.D. avec AFP