BFM Business

Après Vélib' et Autolib', bientôt les NVU

Depuis deux ans, les Franciliens peuvent utiliser le service d'auto-partage Autolib.

Depuis deux ans, les Franciliens peuvent utiliser le service d'auto-partage Autolib. - -

Dans une délibération, rendue publique ce 9 février, le président PS du conseil régional Jean-Paul Huchon veut favoriser l'émergence de Nouveaux Véhicules Urbains légers et non polluants. Il s'agit de promouvoir des minibus, scooters, utilitaires légers utilisant des énergies alternatives.

L'Ile-de-France veut proposer à ses habitants de nouveaux moyens de transport moins polluants. Sans pour autant abandonner les efforts faits sur les transports en commun, le président PS du conseil régional Jean-Paul Huchon veut offrir d'autres alternatives aux Velib' et Autolib' déjà en place.

Dans une délibération, rendue publique dimanche, Jean-Paul Huchon veut soumettre au vote des élus franciliens la création de Nouveaux véhicules Urbains (VNU).

Il peut s'agir de voitures mais aussi de scooters, de minibus, de véhicules utilitaires légers ou de vélos à "assistance électrique". Ces derniers sont promis à un bel avenir selon la région qui veut pour eux des stationnements sécurisés contre le vol.

Un réseau de recharge publique pour les véhicules électriques

La région Ile de France veut ainsi offrir une solution alternative aux habitants "qui demeurent captifs de la voiture" et de leur permettre "une alternative vertueuse aux véhicules thermiques".

Car ces NVU utiliseront "une énergie alternative ayant démontré son effet limité sur l'environnement": électrique, hybride, biogaz, hydrogène, air comprimé...

La région veut aider à un réseau dense de recharge publique pour les véhicules électriques : 40.000 points dont 16.000 d'ici 2020. Elle veut aussi "un maillage opérant de stations de compression au gaz naturel et au biogaz", en commençant par 6 stations pour tester cette filière.

Sur "les territoires pour lesquels une carence de l'offre privée et objectivement démontrée", l'Ile-de-France veut aider à l'autopartage.

C.C. avec AFP