BFM Business

Au bord de la faillite en 2014, Qantas offre une prime record à ses salariés

Qantas va distribuer plus de 50 millions d'euros de prime à ses salariés non cadres

Qantas va distribuer plus de 50 millions d'euros de prime à ses salariés non cadres - AFP

Qantas va redistribuer 50 millions d'euros à ses employés non-cadres qui ont accepté de faire des sacrifices il y a deux ans pour assurer le sauvetage de la compagnie australienne. Car non seulement, elle a renoué avec les bénéfices, mais ses résultats ont atteint un niveau record.

C'est un échange de bons procédés qui pourrait inspirer Air France KLM. Qantas a décidé de verser à ses 25.000 salariés (hors cadres) une prime de 2.300 euros (pour les employés à temps plein) et de 1.700 euros (pour ceux qui travaillent à temps partiel). Il faut dire que la société australienne a annoncé ce mercredi 24 août lors de ses résultats annuels (de juin à juin) un bénéfice équivalent à plus de 1 milliard d’euros.

Un profit spectaculaire quand on sait qu’il y a seulement deux ans la société, alors proche de la faillite, avait enregistré une perte de plus de 2 milliards d’euros. Pour tenter de redécoller, la société présidée par Alan Joyce avait alors mis en place un programme d’économies visant à réduire les coûts de la compagnie de 1,35 milliard d’euros sur trois ans.

Les actionnaires vont également en profiter

En juillet 2015, Qantas avait déjà récompensé ses employés, dont les salaires étaient gelés, avec une prime représentant 5% de leur rémunération annuelle. Près de 28.000 d'entre eux en avaient alors profité pour un montant total de 90 millions de dollars australiens, soit près de 2.200 euros par personne. 

La société compte aussi faire profiter ses actionnaires de son retour à meilleure fortune. Privés de dividendes depuis 2009, ces derniers vont être récompensés pour leur patience avec un coupon de 7 cents par action (90 millions d’euros). Au total sur les douze derniers mois, Qantas a distribué plus de 670 millions d’euros aux parties prenantes de l’entreprise. Une somme qui représente plus de cinq fois le bénéfice d’Air France (118 millions en 2015)…