BFM Business

Airbus Group va-t-il faire coup double avec la Chine?

La Chine pourrait représenter un marché d'envergure sur les hélicoptères pour Airbus.

La Chine pourrait représenter un marché d'envergure sur les hélicoptères pour Airbus. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

En marge de la visite du président chinois Xi Jinping, le groupe aéronautique européen pourrait signer pour 150 Airbus représentant plus de 14 milliards d'euros. Sa division hélicoptères s'apprêterait, elle, à parapher un engagement de production portant sur 1.000 appareils.

Airbus Group à l'heure chinoise. Le groupe aéronautique européen est aux premières loges des attentes de contrats durant le séjour du président chinois Xi Jinping en France qui se poursuit, ce mercredi 26 mars.

Selon Reuters, la venue du chef d'Etat chinois pourrait ainsi déboucher sur la signature d'une méga-commande de plus de 150 Airbus pour un montant de 20 milliards de dollars, soit 14 milliards d'euros.

Cette commande porterait sur des monocouloirs A320 et des long-courriers A330 et A350. Interrogé la semaine dernière, Fabrice Brégier, le président exécutif d'Airbus, a préféré botté en touche sur le sujet. Il avait, en revanche, affiché son optimiste quant au déblocage d'une commande de 27 A330 gelée par la Chine en raison d'une querelle avec l'Union européenne sur les quotas d'émission de carbone.

Airbus Helicopter en ligne de mire

Mais la division hélicoptères du groupe, Airbus Helicopter (ex-Eurocopter) pourrait elle aussi annoncer un accord d'envergure. Selon les Echos de ce mercredi 26 mars, la société s'apprêterait à signer aujourd'hui un engagement de production avec son partenaire chinois Avic. A la clef: la production de 1.000 hélicoptères EC175 sur 20 ans, pour une valeur de 8 milliards de dollars, soit environ 5,8 milliards d'euros.

Cet accord permettra à Airbus Helicopter de prendre un peu plus pied dans un marché en devenir. Dans une interview accordée à CCTV, le 24 mars dernier, Laurence Barron, présidente d'Airbus Group China, indiquait que la Chine a "un potentiel énorme". "Nous pensons qu'avec l’ouverture de l’ espace aérien à basse altitude, le marché d’hélicoptère va exploser". Elle rappelle qu'actuellement Airbus possède environ 40% du marché de l'hélicoptère civil en Chine.

Plus globalement, Airbus Group compte renforcer sa présence dans le pays et envisage d'y installer une deuxième usine, qui serait spécialisé dans l'aménagement intérieur de certains long-courriers, modèles les plus rentables de sa division d'aviation civile.

Julien Marion