BFM Business

39h payées 37: Smart réfléchit à des avenants

La direction de Smart essaye de débloquer la situation.

La direction de Smart essaye de débloquer la situation. - Patrick Hertzog - AFP

Alors que la situation stagne, Smart France tente de trouver des solutions. La direction envisage des avenants individuels aux contrats de ses employés de l'usine d'Hambach (Moselle), après l'opposition de syndicats à un retour aux 39h payées 37.

Depuis plusieurs mois, la direction essaie de faire passer un accord, le "Pacte 2020", qui prévoit notamment un retour aux 39h travaillées payées 37 et une diminution des jours de RTT pour les cadres. En échange, elle s'était engagée à ne procéder à aucun licenciement économique d'ici à 2020. Deux syndicats sur quatre, la CGT et la CFDT, représentant 53% des salariés, ont fait valoir leur droit d'opposition lundi, rendant le pacte caduc.

D. L. avec AFP