BFM Business

1000 km/h en train: l'européen Zeleros reçoit de nouveaux soutiens industriels

L'entreprise basée à Valence en Espagne boucle un nouveau tour de table composé notamment de l'industriel ferroviaire CAF, grand concurrent d'Alstom afin d'accélérer le développement de son hyperloop.

En matière de très haute vitesse, le secteur ferroviaire planche sur différentes technologies. En Asie, on mise sur les "Maglev", ces trains à sustentation magnétique qui permettent de se déplacer sans frottement à une vitesse supérieure à 600 km/h.

Aux Etats-Unis et en Europe, différents acteurs tentent de mettre au point l'Hyperloop, un projet de transport interurbain en capsules en lévitation à très grande vitesse. L'idée est de transporter des marchandises et des passagers entre deux villes à près de 1000 km/h sans aucune émission de carbone.

Virgin Hyperloop mène ses premiers tests

Différentes firmes comme Virgin Hyperloop (qui a notamment la SNCF comme actionnaire) mènent actuellement des tests grandeur nature pour vérifier la faisabilité et surtout la sécurité de cette technologie encore naissante. Elle mise sur un lancement en 2025.

En Europe, c'est la société Zeleros, basée à Valence en Espagne, qui développe son propre dispositif hyperloop évolutif. Et ce développement pourrait fortement accélérer avec le soutien financier (non précisé) d'acteurs industriels de taille.

Parmi eux, l'espagnol CAF, géant mondial de l'industrie ferroviaire et grand concurrent de Alstom. "En tant qu'experts du matériel roulant, de CAF, nous apporterons toute notre expérience à la conception d'une capsule robuste qui réduira les coûts d'infrastructure et garantira un fonctionnement sûr et efficace", commente Leire Aguirre en charge des nouvelles activités.

On trouve également Acciona, un leader dans le développement d'infrastructures durables et EIT InnoEnergy, promoteur de projets tels que l'European Battery Alliance. "Nous croyons fermement au potentiel de la technologie Zeleros pour connecter le monde en quelques minutes et de manière durable, et nous soutiendrons la création d'un écosystème robuste au niveau européen", commente la firme.

Un prototype présenté à l'expo Dubaï 2020 en octobre prochain

Concrètement, il s'agira d'associer des connaissances dans des domaines clés du développement de l'hyperloop : infrastructure, véhicule et cadre de développement industriel au niveau européen.

Le Z01, le véhicule hyperloop de Zeleros sera exposé au pavillon espagnol de l'Expo Dubaï 2020 (Émirats arabes unis) d'octobre 2021 à mars 2022.

L'Europe entend consolider une place de pionnier et de leader dans ce domaine encore émergent mais prometteur de l'hyperloop.

Les pays européens ont ainsi créé le premier comité de normalisation hyperloop au monde. Et d'autres projets sont en développement comme Hypernex promu par Shift2Rail de la Commission européenne. Des développements soutenus par l'importance qu'a pris le train dans la lutte contre les émissions de carbone dans les transports.

Le ministère espagnol des Sciences et le ministère des Transports a également annoncé des plans pour la création de la première piste d'essai européenne en Espagne. Preuve que cette technologie a encore beaucoup de travail devant elle avant de devenir une réalité commerciale.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business