BFM Business

Swile, la nouvelle licorne française qui veut devenir le leader de "l’expérience employé"

Anciennement appelée Lunchr, la startup propose une carte de paiement destinée aux employés qui regroupe tous les avantages salariaux.

Lors d'un discours sur la French Tech 2019, Emmanuel Macron espérait 25 licornes françaises d'ici 2025. Deux ans plus tard, on en compte désormais 19! La petite dernière s'appelle Swile, une startup anciennement connue sous le nom de Lunchr, qui s'était fait un petit nom en s'attaquant au marché très compliqué des titres restaurant.

Ce lundi, l'entreprise a annoncé une levée de fonds de 200 millions de dollars, menée principalement par Softbank mais aussi par les fonds historiques de Swile (Eurazeo, Index et Bpifrance Large Venture). Non seulement la startup devient une licorne (une entreprise non cotée valorisée à plus d'un milliard de dollars) mais elle devient la deuxième société tricolore la plus jeune à atteindre ce statut (après Sorare).

Une carte et une application

Avec ce changement de nom, Swile a aussi changé de dimension pour espérer devenir le leader mondial de l'expérience client. Concrètement, l'entreprise propose deux produits phares. D'abord une carte de paiement destinée aux employés, qui regroupe tous les avantages salariaux: titres restaurant mais aussi chèques cadeaux et bientôt avance sur salaire ou frais professionnels.

"Les titres restaurant ont été dématérialisés en 2014. On s'est lancé en 2018. En trois ans, on a réussi à conquérir 13% de parts de marché, ce qui équivaut à 15.000 entreprises et un peu plus de 850 millions de tickets émis par an", explique sur BFM Business Loïc Soubeyrand, président de Swile.

L'autre axe, c'est un "super-app des employés", dédiée à l’expérience employés. Cette application "permet de mesurer et d’agir sur l’engagement des collaborateurs, à travers des fonctionnalités qui stimulent la cohésion, l’échange, la reconnaissance et les feedbacks entre collègues", indique Swile qui vise principalement l'Amérique latine dans les années à venir.

"Avec cette levée de 175 millions d’euros, nous nous dotons de moyens supplémentaires et d’un partenaire de premier rang pour continuer à bouleverser les modèles établis et donner vie à notre ambitieuse mission: créer un monde du travail épanouissant", indique encore dans un communiqué Loïc Soubeyrand.
Thomas Leroy Journaliste BFM Business