BFM Business

YouTube lance son OPA sur le streaming Internet de jeux vidéo

Le service YouTube Gaming sera dans un premier temps disponible aux États-Unis ainsi qu’au Royaume-Uni.

Le service YouTube Gaming sera dans un premier temps disponible aux États-Unis ainsi qu’au Royaume-Uni. - François Guillot-AFP

YouTube Gaming est lancé comme un service de diffusion en direct de compétitions de jeux vidéo. Il concurrence Twitch, racheté par Amazon, Google cherchant à capter une audience mondiale et recherchée par les publicitaires.

Google fait des fans de jeux vidéo la nouvelle cible commerciale de YouTube. Présenté il y a quelques semaines, YouTube Gaming, son service de diffusion de jeux vidéo en streaming, est lancé à l'assaut d'un marché qui draine une audience considérable.

Cette chaîne a l'ambition de s'imposer sur un créneau où le grand rival de Google, Amazon, a fait une entrée fracassante en 2014, en rachetant Twitch pour 970 millions de dollars.

Ce type de plate-forme en ligne permet notamment aux millions de fondus de jeu vidéo d'assister en direct sur Internet à des compétitions où s'affrontent des "gamers", sur le modèle des retransmissions de match de football de la Ligue des Champions en Europe ou de basket-ball de la NBA américaine.

YouTube cible les jeunes qui délaissent les programmes télé

L'audience de ces matchs de jeux vidéo est grandissante et Google y voit une excellente opportunité de doper le succès de YouTube, en apportant aux publicitaires, sur un plateau, une nouvelle cible qui délaisse souvent la télévision et ses avatars: les centaines de millions de jeunes amateurs de jeux vidéo.

Outre la retransmission de compétitions en direct, la chaîne de jeux vidéo proposera aussi toutes les vidéos existantes YouTube en rapport avec le monde du jeu vidéo, qui génèrent déjà des centaines de millions d'heures de visionnage. 

Le service YouTube Gaming est proposé dans un premier temps uniquement aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, et il est accessible depuis un PC ou un smartphone Android ou Apple, via des applications mobiles dédiées.

Encore faudra-t-il que Google parvienne à détourner vers YouTube les amateurs de Twitch, qui rassemble plus de 100 millions d'utilisateurs. Le géant du web compte séduire les "gamers" par des fonctions facilitant la mise en ligne des jeux retransmis en direct et une qualité vidéo HD de diffusion en mode streaming. Il lui faudra aussi se rapprocher des fabricants de consoles de jeu (Microsoft, Sony, Nintendo) dont les machines restent autant de terminaux incontournables pour faciliter la diffusion en direct sur Internet de jeux vidéo.

Frédéric Bergé