BFM Business

Yahoo! rachète Rockmelt

Après l'arrêt de son navigateur social, Rockmelt proposait des applications d'agrégateurs de flux pour smartphones et tablettes.

Après l'arrêt de son navigateur social, Rockmelt proposait des applications d'agrégateurs de flux pour smartphones et tablettes. - -

Le groupe américain a annoncé le rachat de la société Rockmelt, qui a développé un navigateur social et des agrégateurs de flux pour smartphones et tablettes. La technologie sera intégrée dans Yahoo!

Yahoo! a annoncé, vendredi 2 août, sa nouvelle acquisition, le navigateur web à dimension sociale Rockmelt. Depuis l’arrivée de Marissa Mayer, il y a un an, il s’agit de la 21ème acquisition du groupe américain.

Si le montant de l’acquisition n’a pas été dévoilé, le site spécialisé en high-tech AllThingsD. cite un montant compris entre 60 et 70 millions de dollars, soit 45 à 53 millions d’euros.

Fermeture des services de Rockmelt l

Créé en 2009, Rockmelt a d'abord tenté de créer un navigateur web ciblé sur les réseaux sociaux. Mais face aux géants que sont Google Chrome, Mozilla Firefox, et Internet Explorer, le navigateur de Rockmelt n’a jamais vraiment décollé, et a finalement été arrêté. La société s’est alors réorientée vers les agrégateurs de flux pour tablettes et smartphones.

Avec son rachat, Yahoo! met un terme aux activités propres de Rockmelt. Le service n’accepte plus de nouveaux utilisateurs et tous les produits Rockmelt fermeront leurs fenêtres au 31 août. Yahoo! compte, en effet, intégrer la technologie développée par la société californienne à ses propres produits.

De nouveaux talents intégrés à Yahoo!

La semaine dernière, Yahoo! avait également annoncé le rachat de Lexity, qui développe des logiciels clients pour les PME du e-commerce. Marissa Mayer, aux commandes du groupe depuis l’été dernier, a multiplié les achats pour dépoussiérer l’image de Yahoo! et intégrer de nouveaux talents aux équipes du géant californien.

Yahoo! s’est notamment offert la plateforme de blogs Tumblr pour 1,1 milliard de dollars, le 20 mai dernier. Parmi les autres acquisitions, on retrouve aussi Playerscale, spécialiste des logiciels pour développeurs de jeux, Qwiki, une application vidéo pour smartphone, ou encore Summly, un logiciel qui permet de résumer automatiquement les articles de presse.

Audrey Dufour