BFM Business

Yahoo: quel bilan pour Marissa Mayer?

Cela fait un an que Marissa Mayer est à la tête de Yahoo.

Cela fait un an que Marissa Mayer est à la tête de Yahoo. - -

Il y a un an jour pour jour, l'ancienne vice-présidente de Google prenait la tête de Yahoo, avec l'intention de dépoussiérer l’image du groupe. La présentation des résultats ce mardi dira si le pari est réussi.

L'heure du bilan a sonné pour Marissa Mayer. Il y a un an jour pour jour, l'ancienne vice-présidente de Google prenait la tête de Yahoo. Alors que le groupe doit présenter ses résultats semestriels ce mardi 16 juillet au soir, c'est l'occasion de faire le point sur l'action sur la nouvelle patronne.

Racheter pour rajeunir, cela pourrait être le slogan de Yahoo pour l'année qui vient de se passer avec 17 acquisitions en tout. On retrouve de petits achats ciblés de start-ups, comme Summly, ce logiciel qui permet de résumer automatiquement les articles de presse monté par un adolescent de 17 ans et racheté 30 millions de dollars.

Mais Yahoo s’est aussi offert de très gros morceaux, comme Tumblr, un site de blogs très populaire chez les adolescents, acquis pour plus d'un milliard de dollars. Sans oublier la tentative de rachat ratée de Dailymotion, que le gouvernement français a fait avorter.

Acquisitions, lifting et esprit Google pour sauver Yahoo

Cette fièvre acheteuse a valu à la nouvelle patronne un surnom: "Marissa Buyer", (en anglais, buyer signifie acheteur). Bien sûr, son action à la tête du groupe ne se résume pas à signer des chèques.

Elle a su regonfler le moral des troupes en interne, en insufflant un peu de l'esprit Google, son ancienne entreprise: smartphone offert et nourriture gratuite à volonté.

Et puis, elle a imposé un nouveau cap, en mettant l'accent sur le mobile, et en redesignant les services clés du groupe, sa page d'accueil et sa messagerie. Lifting en règle et acquisitions à la pelle, la logique est la même: dépoussiérer l'l'image d'ancêtre du web qui colle à la peau de Yahoo.

Anthony Morel