BFM Business

Withings veut lever 50 millions d'euros pour devenir leader dans la santé connectée

Invité sur BFM Business, le fondateur de la marque Éric Carreel est revenu sur les ambitions de son entreprise, qui vient de présenter une nouvelle montre connectée dédiée notamment à l'apnée du sommeil.

Withings retrouve des couleurs! Après un court passage dans le portefeuille de Nokia, entre 2016 et 2018, la pépite française est redevenue la propriété de son cofondateur Éric Carreel, qui ne cache pas ses ambitions, alors que le CES de Las Vegas ferme ses portes ce vendredi.

Le groupe, réputé pour ses balances connectées, y a présenté sa dernière montre dédiée à la prévention cardiovasculaire. Concrètement, la ScanWatch sera capable de détecter la fibrillation auriculaire (la plus répandue des arythmies cardiaques) mais aussi l'apnée du sommeil.

"On a de très grandes ambitions"

"Cette révolution de la santé, elle est là" explique ce vendredi Éric Carreel, sur le plateau de Good Morning Business. "Il y a 4 ans, quand on a revendu l'entreprise, on ne la voyait pas encore et probablement, on avait vu la chose trop tôt par rapport au marché." Raison pour laquelle il avait alors été décidé, par les fonds d'investissement présents au capital, de vendre à Nokia… qui s'est finalement détourné du marché de la santé connectée.

Mais l'expansion phénoménale des smartwatch, poussée par Apple, a changé la donne et ouvre des perspectives énormes pour Withings qui a donc décidé "de travailler à l'ouverture du capital" explique Éric Carreel, à hauteur "d'environ 50 millions d'euros."

"On a de très grandes ambitions" poursuit-il. "On veut devenir le leader de la remontée de données cliniques depuis notre vie quotidienne."

Thomas Leroy