BFM Business

Voiture autonome: Tesla débauche un génie du logiciel chez Apple

Chris Lattner a passé 11 ans chez Apple. Sur son blog, cet universitaire surdoué précise avec humour qu'il n'est pas web designer.

Chris Lattner a passé 11 ans chez Apple. Sur son blog, cet universitaire surdoué précise avec humour qu'il n'est pas web designer. - Meetup

Tesla a recruté Chris Lattner, un développeur qui travaillait depuis 11 ans pour Apple. Il sera chargé d’améliorer l’AutoPilot. La réussite de la voiture autonome repose en grande partie sur ses épaules.

Pour mettre au point une intelligence artificielle efficace, il faut un cerveau, un vrai. C’est ce que cherchait Tesla pour diriger l’unité chargée d’optimiser l’Autopilot, qui est à la base de ses projets de voiture sans chauffeur. Elle a trouvé la perle rare chez Apple. Il s’agit de Chris Lattner, un développeur considéré comme l’un des plus brillants des États-Unis.

Sa renommée repose sur Swift, un langage de programmation simple et efficace pour la création de logiciels pour les Mac (MacOS), l’iPhone et l’iPad (iOS), l’AppleWatch (WatchOS) et l’Apple TV (TvOS). Désormais, il est chargé d’encadrer les équipes qui amélioreront le logiciel AutoPilot de Tesla dont la réputation a été égratignée cette année avec des accidents qu’il n’a pu éviter. Notamment l'un d'entre eux, au cours duquel le chauffeur de la Tesla est mort, et qui a eu lieu aux États-Unis en mai 2016. Ou encore celui qui a mis en cause la responsabilité d’un bus, et qui s’est produit en Allemagne l’été dernier. Le groupe d'Elon Musk a également été accusé d'en avoir dissimulé un troisième.

Gérer les mauvaises réactions humaines

Dans ces deux cas, ce sont des erreurs humaines qui ont déclenché ces drames, mais le logiciel d’assistance à la conduite, qui reposait sur la technologie de MobilEye, n’a pu réagir pour les éviter. Les deux entreprises ont depuis cessé leur coopération.

Ces accidents ont aussi inquiété les autorités sur les capacités des voitures autonomes à gérer à l’avenir le comportement des automobilistes. Ces deux accidents ont créé des doutes sur les capacités des voitures sans chauffeur à les éviter totalement, même si fin décembre dernier, une vidéo a montré que l’Autopilot avait été capable d’anticiper un accident.

Ce sera donc à Chris Lattner de mettre au point avant les autres constructeurs le système capable de réduire à néant les accidents de la route. Ce qui était au départ le pari fou de quelques constructeurs est désormais un enjeu suivi de près par les autorités, les compagnies d’assurance et par tous les concurrents de Tesla.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco