BFM Business

 "Pilotage automatique": pomme de discorde entre Berlin et Tesla

Berlin veut que Tesla arrête d'utiliser le terme "pilotage automatique".

Berlin veut que Tesla arrête d'utiliser le terme "pilotage automatique". - STR - AFP

L'autorité allemande de régulation des transports estime que le terme "pilotage automatique" porte à confusion. Elle voudrait que le constructeur arrête de l'utiliser dans ses publicités.

L'autorité de régulation des transports en Allemagne a demandé à Tesla l'arrêt de ses publicités sur le pilotage automatique de ses véhicules, a rapporté le journal Bild am Sonntag. "Afin d'éviter les malentendus et de fausses attentes des clients, nous demandons que le terme prêtant à confusion de 'pilotage automatique' ne soit plus utilisé dans les publicités", a écrit l'autorité de régulation KBA dans une lettre au constructeur automobile.

Après des accidents mortels en Chine en janvier et aux États-Unis en mai, l'Allemagne mène une enquête sur le système Autopilot proposé par Tesla sur ses Model S électriques depuis octobre 2015. En septembre, une voiture Tesla a percuté un car sur une autoroute du nord de l'Allemagne, blessant légèrement son chauffeur qui a dit avoir actionné le pilotage automatique de son véhicule. Selon Tesla, ce dernier a toutefois affirmé que son pilotage automatique fonctionnait correctement et que l'accident n'était pas lié à ce système.

Le conducteur doit rester vigilant 

"Nous avons toujours été clairs avec nos clients sur le fait qu'Autopilot est un système d'assistance à la conduite qui nécessite que le conducteur soit vigilant à tout moment", avait déclaré la semaine dernière à l'AFP un porte-parole de Tesla.

Le système de pilotage automatique proposé par Tesla sur ses véhicules leur permet de changer de file automatiquement et d'intervenir sur la vitesse et les freins pour éviter une collision.

Des associations de consommateurs ont appelé la société Tesla, fondée par le milliardaire Elon Musk, fondateur du système de paiement PayPal, à améliorer son système pour qu'il soit capable de détecter la présence ou non des mains du conducteur sur le volant. Le constructeur demande de tenir le volant lorsque la fonction pilotage automatique est activée.

Autopilot est un logiciel composé de capteurs, sonars, caméras et de technologies dernier cri permettant aux voitures Tesla de réaliser seules certaines manœuvres comme freiner en cas de danger.

D. L. avec AFP