BFM Business

Une appli propose de livrer légalement du cannabis en 1 heure

Tout le monde ne peut par commander chez Green Rush. Il habiter la Californie et disposer d'une ordonnance médicale.

Tout le monde ne peut par commander chez Green Rush. Il habiter la Californie et disposer d'une ordonnance médicale. - Justin Sullivan - Getty Images North America/Afp

Une start-up de San Mateo a lancé une application permettant de se faire livrer de la marijuana à domicile en moins de 60 minutes. Spécialisée dans l’usage thérapeutique du cannabis, elle a déjà signé des accords avec une centaine d’officines spécialisées.

Pour le Nouvel An, Los Angeles s’est réveillé en découvrant un piratage inhabituel. Les fameuses lettres HOLLYWOOD qui dominent la "cité des anges" ont été remplacées par HOLLYWeeD, une manière de célébrer la légalisation du cannabis et le business considérable qu'elle génère. Ce nouveau marché baptisé Green Rush est un levier pour la création de milliers de start-up spécialisées. L’une d’elles, basée dans la ville californienne de San Mateo, a justement pris pour nom GreenRush, mais pour d’autres raisons. 

Lancée il y a seulement quelques semaines, elle veut devenir un acteur incontournable du secteur en proposant de livrer la marchandise en 60 minutes maximum. GreenRush ne produit pas les produits qu'elle livre et ne dispose pas non plus de magasin. Elle se contente d'assurer la livraison dans un délai record. Mais cette petite entreprise assure ne pas s'intéresser à l'usage récréatif du cannabis. Elle entend juste satisfaire des patients qui ne veulent pas, ou ne peuvent pas, pour des raisons de santé, se rendre dans les "coffees shop" pour récupérer la médication qui leur a été prescrite.

Une industrie qui pèse déjà 40 milliards de dollars

La petite entreprise a signé des partenariats avec les centaines d’officines californiennes spécialisées dans la vente de marijuana à usage thérapeutique. Pour pouvoir passer commande, le client doit d’abord scanner son ordonnance. Après avoir fait valider l’authenticité du document, il peut ensuite choisir le produit qui lui sera livré. Le paiement ne se fait pas en ligne. Il faut régler le livreur par carte ou en liquide comme le précise Eddie Miller, cofondateur de la start-up, dans un reportage vidéo réalisé par le site Business Insider

Aux États-Unis, le business légal du cannabis, récréatif ou thérapeutique, est rapidement devenu l’un des plus lucratifs du pays. Selon Forbes, cette industrie pèse déjà 40 milliards de dollars (38 milliards d'euros). Même Microsoft s’est lancé dans ce secteur. Depuis juin dernier, il propose aux entreprises spécialisées dans le cannabis le logiciel Kind, un éditeur de logiciels spécialisé dans la gestion de la marijuana (paiement en ligne, logistique…).

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco