BFM Business

Un agriculteur russe crée sa crypto-monnaie pour se libérer de Moscou

L'agriculteur devance la Russie qui envisage de lancer sa crypto-monnaie, le "cryptorouble"

L'agriculteur devance la Russie qui envisage de lancer sa crypto-monnaie, le "cryptorouble" - GRIGORY DUKOR / POOL / AFP

Un "agro-anarchiste" russe a créé sa propre crypto-monnaie, le kolion, pour relancer l'économie de son petit village, Kolionivo. Elle est utilisée principalement pour l'achat de lait, légumes et tracteurs.

Chacun ses méthodes pour sauver les zones rurales. Un agriculteur russe, Mikhail Shlyapnikov, a lancé sa propre crypto-monnaie, le kolion, du nom de son petit village situé au sud-est de Moscou. L'indépendance financière est selon lui la meilleure façon de relancer l'économie de Koliovino, rapporte le Wall Street Journal.

Des Russes et des étrangers ont investi un demi-million de dollars dans le kolion. Depuis son lancement l'an dernier, elle est devenue peu à peu une monnaie de choix à Kolionivo et dans les villes avoisinantes pour l'achat de lait, légumes et tracteurs principalement. L'"agro-anarchiste" aurait réussi à convaincre près de 100 personnes. Il a précisé au Wall Street Journal qu'il n'en tirait aucun profit personnel.

Mikhail Shlyapnikov a étendu l'utilisation du kolion dans l'économie locale par le biais d'un système de prêt: il fournit un incubateur et 50 poussins. Ces derniers se transforment en poulets et pondent des œufs. La personne rend la moitié des œufs à Mikhail Shlyapnikov et peut ensuite vendre l'autre moitié comme bon lui semble de l'utiliser. Il n'y a qu'une seule condition: les transactions doivent être effectuées en kolions.

La Russie veut lancer le "cryptorouble"

"On ne voit pas beaucoup de roubles par ici", a affirmé Mikhail Shlyapnikov au quotidien américain. "Nous avons notre propre pays ici, notre propre monnaie. On se débrouille plutôt bien", a-t-il ajouté.

Outre la mise en évidence du fossé entre les villes et les communautés rurales isolées, la création de cette monnaie est un vrai enjeu pour la Russie. Car le pays se demande s’il faut adopter ou interdire les crypto-monnaies. Le Financial Times rapportait début janvier que la Russie envisageait de lancer la sienne, le "cryptorouble". Rien n'est encore fait mais les autorités surveillent donc de près l'expérience de Mikhail Shlyapnikov.

Depuis son lancement, la valeur de kolion a suivi la même trajectoire en montagnes russes que le Bitcoin, première monnaie numérique décentralisée à l'échelle mondiale.

Pauline Dumonteil