BFM Business

Téléphoner en Europe depuis la France va coûter moins cher

Le Parlement européen a obtenu que les prix des appels internationaux au sein de l'UE soient plafonnés.

Le Parlement européen a obtenu que les prix des appels internationaux au sein de l'UE soient plafonnés. - Bertrand Langlois-AFP

Le Parlement européen a décidé de baisser les tarifs pour les appels intra-européens. Ils seront plafonnés à 19 centimes par minutes et à 6 centimes pour les SMS. De quoi limiter les surcoûts pour les usagers après la fin en 2017 des frais d'itinérance mobile dans l'UE.

Les citoyens de l'Union Européenne (UE) vont bénéficier d'une baisse des tarifs quand ils téléphonent (ou envoient des SMS) à l'étranger depuis leur pays d'origine. Selon l’accord obtenu par le Parlement avec le Conseil (qui représente les États membres), les tarifs pour les appels intraeuropéens seront plafonnés à 19 centimes la minute pour les communications voix et à 6 centimes pour les SMS.

Cet accord a été conclu dans la nuit de mardi 5 à mercredi 6 juin 2018 après de longues heures de négociations, dans le cadre d'une refonte plus large des lois sur les télécommunications visant à encourager les opérateurs européens à investir dans les réseaux de fibre optique et dans la 5G.

"Plus d'appels et SMS trop coûteux! Aujourd'hui nous avons décidé de plafonner les prix si vous appelez ou envoyez un SMS depuis votre pays vers un autre pays de l'UE", s'est réjoui une députée finlandaise impliquée dans les négociations, Miapetra Kumpula-Natri, sur Twitter (cf ci-dessous).

Cette décision devra être approuvée définitivement par les États membres et le Parlement avant de pouvoir entrer en vigueur.

La mesure de plafonnement adoptée vise à éviter les dérapages tarifaires qui sont devenus plus criants depuis la fin des surcoûts d'itinérance mobile appliquée dans l'UE depuis le 15 juin 2017.

En effet, les forfaits illimités (fixes depuis une box internet ou mobiles) n'incluent pas en général les appels passés depuis la France vers un téléphone mobile situé dans l'UE. Ainsi, un Français appelant depuis le Portugal ou l'Italie sa famille restée en France, avec son forfait mobile illimité, ne paie plus de surcoût depuis un an. En revanche, s'il appelle (ou envoie un SMS) depuis la France, son ami portugais ou italien sur son mobile il va payer des frais de communications en plus. Les surcoûts pratiqués pour ces appels voix et ces SMS émis vers l'Europe dépendent des tarifs de chaque opérateur français. 

Selon l'organisation européenne de défense des consommateurs BEUC (bureau européen des unions de consommateurs), le prix d'un appel entre pays de l'UE est actuellement compris entre 5 et 80 centimes d'euro par minute, selon les pays et les opérateurs.

Pour les opérateurs télécoms, ce plafonnement des appels internationaux à l'intérieur de l'UE va tarir une nouvelle source de revenus et de marge bénéficiaire, même si nombre de consommateurs utilisent déjà des applis mobiles (Skype, Viber, WhatsApp) utilisant l'internet mobile en 3G ou 4G, lorsqu'ils appellent un correspondant à l'étranger, pour ne pas payer.

Frédéric Bergé