BFM Business

Telecoms: Montebourg "invite" Bouygues à fusionner avec un concurrent

Arnaud Montebourg effectuait, en compagnie de Manuel Valls, une visite d'usine en Haute-Savoie.

Arnaud Montebourg effectuait, en compagnie de Manuel Valls, une visite d'usine en Haute-Savoie. - -

Le ministre de l'Economie a réagi, ce lundi 12 mai, aux possibles suppressions massives de postes chez Bouygues Telecom. Il a ainsi invité l’opérateur à se rapprocher de l'un de ses concurrents.

Pas une journée ne semble se passer sans qu'une mauvaise nouvelle n'atterrisse sur le bureau d'Arnaud Montebourg. Réagissant aux révélations du Figaro, annonçant entre 1.500 et 2.000 possibles suppressions de postes chez Bouygues Telecom, le ministre de l'Economie a invité l'opérateur à fusionner avec un concurrent, ce lundi 12 mai.

"Il est assez incroyable que dans un secteur en croissance nous ayons des plans sociaux", s'est-t-il exclamé au cours d'une conférence de presse, en marge d'une visite d'usine à Faverges (Haute-Savoie).
"Nous sommes maintenus à quatre opérateurs qui se font une concurrence de plus en plus dure au détriment de l'emploi", a souligné le ministre.

"Il est parfaitement possible pour deux opérateurs de fusionner"

"Le gouvernement se bat depuis deux ans pour obtenir la consolidation du secteur et le renforcement des entreprises", a-t-il rappelé. Selon lui, "il est parfaitement possible aujourd'hui à deux opérateurs de fusionner et M. Bouygues est parfaitement en mesure d'imaginer des solutions avec d'autres que SFR". "Je l'y invite, il le sait, je le lui ai dit", a-t-il déclaré.

Bouygues Telecom emploie actuellement 9.000 salariés et les suppressions de postes représenteraient 23% des effectifs, selon le Figaro. Cette vague massive de licenciements serait présentée comme la conséquence direct de l'échec récent du rachat de SFR par la filiale télécom de Bouygues, explique le quotidien.

Y. D .avec AFP