BFM Business

Samsung reste le leader mondial des ventes de smartphones

Les déboires du Galaxy Note 7 n'ont pas fait perdre à Samsung sa place de leader mondial. (image d'illustration)

Les déboires du Galaxy Note 7 n'ont pas fait perdre à Samsung sa place de leader mondial. (image d'illustration) - Jung Yeon-Je - AFP

Samsung a souffert du fiasco du Galaxy Note 7, mais pas au point de perdre sa première place mondiale sur le marché des smartphones avancent plusieurs études.

Les cabinets IDC et Strategy Analystics estiment que la part de marché du groupe sud-coréen a été ramenée à environ 20%, contre un peu plus de 23% un an plus tôt. Son plus gros rival, le groupe informatique américain Apple, a toutefois lui aussi vu ses ventes reculer, et il n'émarge qu'à 12,5% du marché selon IDC, et 12,1% d'après Strategy Analytics. 

"La domination de Samsung sur le marché n'a pas été contestée sur le court terme, même avec le rappel très médiatisé du Galaxy Note 7, mais l'impact à long terme sur la marque Samsung reste à voir", a commenté Melissa Chau, une analyste d'IDC. 

Le Galaxy Note 7 était censé devenir un produit phare de Samsung, jusqu'à ce que plusieurs exemplaires prennent feu ou explosent. Le groupe a incriminé les batteries et organisé un premier rappel massif début septembre. Mais quand les appareils de remplacement ont eux aussi commencé à s'enflammer, il a finalement abandonné la production. Le rappel "a été mal géré, ce qui a écorné l'image de marque et laissé un grand trou dans la gamme de smartphone haut de gamme" de Samsung, estime Neil Mawston chez Strategy Analytics.

Apple et Google ont présenté leurs produits trop tard 

"Dans un marché qui de manière générale arrive à maturité, c'est Noël avant l'heure pour les fabricants cherchant à capitaliser sur d'autres appareils à grand écran comme l'iPhone 7 Plus d'Apple ou le Google Pixel", relève Melissa Chau. La marque à la pomme n'a toutefois sorti ses derniers modèles que mi-septembre, trop tard pour que cela ait un effet massif sur les statistiques du troisième trimestre, tandis que le premier smartphone conçu intégralement par le géant internet américain vient seulement d'arriver en magasins.

Derrière les deux mastodontes que sont Samsung et Apple, les fabricants chinois ont continué de gagner du terrain au troisième trimestre. Huawei a notamment confirmé sa troisième place mondiale avec une part de marché évaluée par les deux cabinets à environ 9%, suivi par ses compatriotes OPPO et Vivo. 

Dans l'ensemble, le marché mondial des smartphones a enregistré un peu de croissance au troisième trimestre. Strategy Analytics l'évalue à 6%, avec un total de 375,4 millions d'unités écoulées. IDC, qui dit avoir exclu de ses estimations les ventes de Galaxy Note 7, estime pour sa part que 362,9 millions d'appareils ont été vendus, soit 1% de plus qu'un an plus tôt.

A.M. avec AFP