BFM Business

Pourquoi Microsoft vient contrer Google sur son pré-carré

Microsoft a conclu 11 accords avec des fabricants pour qu'ils intègrent ses logiciels sur des terminaux Android.

Microsoft a conclu 11 accords avec des fabricants pour qu'ils intègrent ses logiciels sur des terminaux Android. - GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP Stephen Brashear

Outre Samsung, dix autres fabricants vont pré-installer des logiciels vedettes Microsoft sur leur tablette Android. L'éditeur contre les ambitions de Google dans ce domaine.

Microsoft a ouvert un nouveau front anti-Google. L'éditeur américain ne veut pas laisser le champ libre à Google dont les logiciels bureautiques gratuits (traitement de texte, tableur) inondent les terminaux mobiles (tablette, smartphone) en concurrençant ses applications vedettes de marque Office .

Outre Samsung, qui va intégrer une batterie de logiciels d'origine Microsoft sur son nouveau smartphone Galaxy S6 et ses tablettes Android, dix autres partenaires vont faire de même.

Dell fait partie de ces nouveaux acteurs qui vont pré-installer les applications bureautiques les plus renommées (Word, Excel, PowerPoint) en plus de l'application de prise de notes OneNote, de celle gérant le stockage en ligne OneDrive et de la messagerie vidéo par internet Skype.

Une technique marketing usuelle dans l'édition de logiciel

En pré-installant ces logiciels dans des matériels mobiles neufs sous Android, vendus au public, Microsoft escompte inciter leurs acheteurs à les utiliser plutôt que les propres applications bureautiques de Google, vers lesquelles ils ont pris l'habitude de se tourner.

En agissant de la sorte, Microsoft utilise une technique marketing usuelle dans le monde de l'édition de logiciels pour micro-ordinateur. Les éditeurs d'anti-virus ont pris l'habitude de pré-installer leurs produits sur les ordinateurs pour qu'on les utilise librement pendant une durée limitée.

Google, lui-même, recourt à ce type de partenariat en intégrant sa barre d'outils dans certains logiciels pour inciter à l'utilisation de son moteur ed recherche.

Une rupture imposée par le nouveau PDG de Microsoft

L'offensive de Microsoft vis à vis des tablettes et smartphones Android entre dans le cadre des efforts menés depuis un peu plus d'un an par le nouveau patron de Microsoft, Satya Nadella, pour tenter de rattraper le retard du groupe dans le mobile, où il s'est laissé distancer par Apple et Google.

L'une des ruptures imposées par le nouveau PDG a été de ne plus réserver les logiciels vedettes du groupe aux utilisateurs de Windows. Ce nouveau pragmatisme a conduit Microsoft à s'ouvrir aux écosystèmes logiciels concurrents, avec des versions de ses logiciels fonctionnant avec iOS (le logiciel de l'iPhone et de l'iPad d'Apple) ou Android, lesquels représentent 95 % du marché des tablettes et smartphones installés dans le monde ! 

Frédéric Bergé