BFM Business

Pourquoi les banques sont touchées par la fin de Windows XP

Windows XP représente encore un quart du parc mondial de PC.

Windows XP représente encore un quart du parc mondial de PC. - -

Microsoft arrête, à partir de ce mardi 8 avril, les mises à jour sur ce célèbre système d'exploitation. Une décision qui va notamment impacter les distributeurs automatiques, dont 95% tournent encore sous XP.

Si vous travaillez sur un vieil ordinateur, il est peut-être temps d'en changer. A partir de ce mardi 8 avril, Microsoft arrête toutes les mises à jour pour Windows XP.

Les experts conseillent de passer à une version plus récente, Windows 7 ou Windows 8, sous peine d'être confronté à de gros problèmes en termes de sécurité.

Ce phénomène est même baptisé l'"Xpocalypse". Après 13 ans de bons et loyaux services, Microsoft envoie donc Windows XP au cimetière de la high-tech. Finies les mises à jour et les patchs de sécurité.

Concrètement, cela signifie que toutes les failles qui seront découvertes à partir d'aujourd'hui par des pirates inventifs ne seront plus corrigées et qu'antivirus ou pas, les ordinateurs des utilisateurs d'XP seront ouverts aux quatre vents, à la merci du moindre cybervoyou.

Un quart du parc mondial de PC

On pourrait croire le problème limité à quelques inconditionnels de ce vieux système d'exploitation, qui relève plus de l'archéologie que de l'informatique. Sauf que dans les faits, ce vénérable papy fait encore tourner plus d'un quart du parc mondial de PC.

Il y a beaucoup plus d'utilisateurs d'XP que de Windows 8 par exemple. Et le problème ne se limite pas aux particuliers. Administrations, écoles, PME, même les banques ne sont pas à jour: 95% des distributeurs automatiques de billets tournent encore sous Windows XP.

Anthony Morel