BFM Business

Pour les smartphones, la croissance à deux chiffres, c’est fini!

Même la Chine n'est plus un levier de croissance pour les smartphones. Pour 2016, Gartner annonce une évolution de 0,7% par rapport à 2015.

Même la Chine n'est plus un levier de croissance pour les smartphones. Pour 2016, Gartner annonce une évolution de 0,7% par rapport à 2015. - Philippe Lopez - AFP

"Dans son dernier rapport sur les perspectives de ventes de smartphones pour 2016, le cabinet Gartner annonce le début d’une inquiétante accalmie mondiale. Même en Chine et aux États-Unis, la progression des ventes n’atteindra pas 1%. Le seul espoir de progression est en Inde."

"L'ère de croissance à deux chiffres pour le marché mondial des smartphones a pris fin". Cette affirmation ne provient pas d’un vague analyste. C’est Ranjit Atwal, directeur de recherche chez Gartner qui l’a prononcée en présentant les perspectives de ventes de smartphones pour 2016. Cette année, la progression n’atteindra que 7% par rapport à 2015 pour atteindre 1,6 milliard d’unités vendues quand les analystes s’attendaient à 1,9 milliard de ventes.

Cette chute n’est pas due à une détérioration des conditions économiques, mais à un coup de frein brutal des ventes aux États-Unis et en Chine avec une évolution de 0,4% et 0,7%. Et pour Gartner, la situation pourrait perdurer encore quelques années. En cause, les prix des appareils qui pénalisent les ventes particulièrement dans les pays émergents d’Asie-Pacifique.

Seule l'Inde affiche une croissance à deux chiffres

Interrogée par le site India Info Line, Annette Zimmerman, directrice de recherche chez Gartner, avance que 150 millions d’utilisateurs ne s'équiperont pas d’un nouveau modèle tant que le rapport fonctionnalité/prix ne sera pas plus équilibré. "Les vendeurs ne sont pas en mesure de réduire les prix. Des smartphones convenables devraient être proposés à un tarif inférieur à 50 dollars." Pour cette analyste, c’est le seul levier qui permettra d’améliorer le volume de ventes.

Désormais, seule l’Inde peut amener un nouveau souffle au secteur. Le cabinet indique que le pays est le seul à afficher une croissance appréciable. Cette année, elle pourrait atteindre 29% et "afficher une croissance à deux chiffres dans les deux prochaines années."

L’ensemble des fabricants a des visées sur ce pays. Apple compte sur l’iPhone SE pour se positionner en Inde. Va-t-il y parvenir? Question délicate. D’une part, l’Américain devra y affronter son meilleur ennemi, Samsung, qui grâce à ses smartphones à moins de 100 dollars est devenu le premier vendeur de smartphones en Inde avec une part de marché d’environ 20% en 2015. Et ce n’est pas le somptueux Galaxy S6 qui a offert le succès au Coréen, mais la gamme Galaxy A qui est composée de modèles d’entrée et de milieu de gamme.

Pour entrer dans le Top 5, Apple devra aussi affronter Micromax, Intex, Lava, des fabricants locaux inconnus en Europe et aux États-Unis qui occupent les places suivantes devant Microsoft qui est le seul Américain à faire partie des cinq premiers vendeurs en Inde.

Pascal Samama