BFM Business

Orange, Target: le vol de données empoisonne les entreprises

Orange a été victime d'un deuxième vol massif de données.

Orange a été victime d'un deuxième vol massif de données. - -

L'opérateur français a reconnu mardi 6 mai avoir subi un nouveau vol de données personnelles de ses clients. Ce piratage devient un problème majeur pour les entreprises, et a déjà fait tomber des têtes.

Deuxième vol de données en moins de trois mois chez Orange. Des pirates ont eu accès à une base de prospection commerciale de l'opérateur historique. 1,3 million de clients d'Orange sont concernés, mais aussi d'autres opérateurs. Ces vols de données sont aujourd'hui un problème majeur pour toutes les entreprises.

Notamment pour Target, le géant américain de la distribution, dont le cauchemar a commencé il y a cinq mois. En pleines ventes de noël, l'enseigne est victime d'un vol de données massif. Plus de 100 millions de clients voient leurs informations personnelles cruciales dévoilées: leurs noms, numéros de téléphone, mais aussi leurs numéros de carte de crédit, la date d'expiration et les fameux trois chiffres à l'arrière de la carte, qui permettent de finaliser un achat.

Des dégâts en termes d'image

Le patron de Target y a laissé sa tête. Lundi 5 mai, après 35 ans de bons et loyaux services, il a dû démissionner.

Le cas d'Orange est un peu différent. Les informations les plus précieuses - mots de passe et coordonnées bancaires - n'ont pas été volées. Mais en termes d'image, les dégâts sont là encore considérables. Cela fait deux fois en trois mois que l'opérateur subit un tel vol, alors même que Stéphane Richard dit vouloir faire de la protection des données personnelles une priorité.

Le sujet est de plus en plus sensible. Le scandale de la NSA a sensibilisé les internautes à ces questions. Qui a accès à mes données? Quels sont les risques? Même si par ailleurs beaucoup sont tout à fait prêts à laisser traîner toutes sortes d'informations personnelles sur les réseaux sociaux. Une forme de schizophrénie numérique.

|||sondage|||1851

Anthony Morel