BFM Business

Oracle dévoile cet incroyable contrat signé entre Apple et Google

Un milliard de dollars! C’est le montant des sommes versées par Google à Apple pour rester le moteur de recherche des iPhone.

Un milliard de dollars! C’est le montant des sommes versées par Google à Apple pour rester le moteur de recherche des iPhone. - Robert Galbraith - AFP

1 milliard de dollars, c’est le montant des sommes versées par Google à Apple pour rester le moteur de recherche des iPhone. L’information, secrète depuis des années, a été révélée par l’avocate d’Oracle lors du procès qui l’oppose à Google.

Qui part à la chasse perd sa place. Et pour Google, il n’est pas question de laisser à d’autres, en l’occurrence Yahoo et Microsoft, la possibilité de devenir le moteur de recherche des iPhone. Et pour cause, avec plusieurs centaines de millions d’appareils en circulation, il ne s’agit pas d’un service public, mais d’un business qui fait des envieux.

Depuis des années, tout le monde s’interroge sur le montant que Google a payé à Apple pour s’octroyer cette place de choix. Et cette fois, ce n’est ni la presse ni une source anonyme qui a dévoilé le pot aux roses. Le montant, 1 milliard de dollars, a été révélé par l’avocate d’Oracle lors du procès qui l’oppose actuellement à Google sur la violation des brevets Java qui ont permis de développer Android. Et Oracle veut sa part.

Cette somme, correspondant uniquement aux droits payés pour 2014, constitue une belle rente pour Apple qui, selon Bloomberg, prend aussi une marge sur les revenus générés par Google sur iOS. Très bavard, c’est son métier, l’avocate a aussi dévoilé que cette part était estimée à 34%.

Android, c'est 22 milliards de dollars de bénéfices

Dire que Google et Apple sont énervés par ces déclarations faites sous serment serait un euphémisme. Reuters indiquait que les documents attestant ces affirmations étaient librement consultables sur le site du tribunal de San Francisco, or depuis, ils ont visiblement disparu. Et pour cause. Bloomberg a expliqué que les deux géants du Net lui avaient demandé de faire disparaître ces détails chacun de leur côté. Google arguait que la révélation de ces détails pourrait lui nuire pour négocier de futurs accords du même genre avec d'autres entreprises. Ils ont donc eu gain de cause. Mais seulement après que le site ait pu consulter le fichier...

Et, en plus de dénoncer cet accord, l’avocate a aussi dévoilé les revenus générés par Android depuis 2007: 31 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 22 milliards de bénéfices, soit 70% de marge.

Des informations sensibles pour Google et Apple

Pour Apple, l’affaire n’est pas plus réjouissante, mais, cette fois, pour des raisons d’image. Depuis des années, Tim Cook, PDG du groupe californien, affirme que Google a développé un "business model" intrusif qui attaque la vie privée des internautes pour la vendre aux annonceurs. On sait désormais que cette méthode, qui semble choquer la direction d’Apple, lui rapporte une belle somme.

Aucune des trois entreprises n’a accepté de commenter le dossier. Et Oracle ne dit pas s’il a vraiment apprécié l’efficacité de son avocate. Reste que la révélation des termes de ce deal sert justement son argumentaire dans le contentieux qui l'oppose à Google depuis 2010. Le géant du cloud reproche au leader de la recherche d'avoir utilisé son logiciel Java sans le payer pour développer le système d'exploitation mobile Android. Les deux figures de la Silicon Valley ont fait le tour des tribunaux, et amené le dossier jusqu'à la Cour suprême. Les indemnités qu'Oracle réclame pourraient dépasser le milliard de dollars.

Nina Godart et Pascal Samama