BFM Business

Nike veut vendre directement sur Instagram

Nike change complètement de stratégie  concernant sa manière de vendre en ligne ces temps-ci.

Nike change complètement de stratégie concernant sa manière de vendre en ligne ces temps-ci. - Patrick Smith / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La marque américaine prend un nouveau virage stratégique sur le e-commerce. Après avoir cédé aux sirènes d'Amazon, la marque à la virgule s'apprête à vendre sur Instagram, qui n'est pourtant pas (encore) un site de e-commerce.

Nike révise complètement sa manière de faire du e-commerce. La marque qui avait mis un point d'honneur à ne jamais aller sur Amazon s'y est finalement convertie partiellement fin juin. Et vendredi, "The swoosh" (la virgule) annonçait qu'elle allait vendre certains de ses produits sur Instagram.

Comment? La question subsiste puisqu'à l'heure actuelle, le réseau social qui fait la part belle à l'image ne donne pas vraiment dans le e-commerce. Ses utilisateurs ont seulement la possibilité d'intégrer à leur profil un bouton "acheter" qui renvoie vers leur site marchand, pas de créer un e-shop directement sur la plateforme. Avec Nike, Instagram devrait passer à l'étape supérieure: sans donner davantage de détails, la marque assure que ses clients pourront bien acheter ses baskets et outfits directement sur le réseau social détenu par Facebook.

Toucher les millenials

Comme vis-à-vis d'Amazon, ce revirement de stratégie commerciale en ligne doit permettre à Nike de contrer la chute de ses ventes d'une part, et de toucher un public plus jeune d'autre part. Des millenials qui constituent l'essentiel des 700 millions d'utilisateurs actifs mensuels d'"Insta". Un réseau social par ailleurs adulé des fashionista et des marques, dont le potentiel en termes de ventes d'articles de mode paraît de fait gigantesque.

Nike prend le taureau par les cornes ces derniers mois, soucieux des attaques envers son leadership d'Adidas, qui lui grappille des parts de marché aux États-Unis, et du nouveau challenger Under Armour. La marque a annoncé un nouveau plan stratégique début juin, qui consiste à supprimer environ 2% de ses effectifs, soit 1400 emplois, à se concentrer sur des produits phares (25% de la gamme va disparaître) et se recentrer sur douze villes: New York, Londres, Shanghai, Pékin, Los Angeles, Tokyo, Paris, Berlin, Mexico, Barcelone, Séoul et Milan, d'où Nike compte tirer 80% de sa croissance jusqu'en 2020.

-
- © Instagram
Nina Godart