BFM Business

Mais que mijote Facebook ?

Facbeook va lever le voile sur son tout nouveau projet ce mardi soir.

Facbeook va lever le voile sur son tout nouveau projet ce mardi soir. - -

Le réseau social a aiguisé la curiosité en organisant une conférence de presse ce mardi 15 janvier. Facebook tient secrète la teneur des annonces, provoquant par contrecoup, la multiplication des rumeurs.

C’est ce mardi 15 janvier que le voile va être levé : à 19 heures, heure française, Facebook va présenter à son siège social de Menlo Park, en Californie, sa dernière nouveauté.

Depuis l’envoi la semaine dernière du carton d’invitation avec le message "venez voir ce que construisons", la machine à rumeurs est lancée. Ce qui sert bien les ambitions de Facebook, sous la pression des marchés.

Le réseau social, même s’il a franchi le cap du milliard de membres, est en perte de vitesse. Les faveurs des internautes se tournent vers d’autres applications web : aux Etats-Unis, les adolescents passent plus de temps sur Tumblr, un site de partage de photos, que sur Facebook

Pour Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, il est donc urgent de trouver enfin la manière de rentabiliser ce réseau. Des moyens plus efficaces que ses timides tentatives sur le mobile ou dans le e-commerce.

> La rumeur du lancement d’un smartphone a eu de beaux jours. Jusqu’à ce que Mark Zuckerberg reconnaisse que l’élaboration d’un téléphone de A à Z n’avait pas beaucoup de sens, au vu des investissements nécessaires. Mais pourquoi pas un système d’exploitation alors qui serait compatible avec des modèles existants ? ce qui lui permettrait d’avoir la main sur la monétisation de ses services mobiles.

> Autre hypothèse : un service de streaming musical ou de vidéo. Là encore la rumeur n’est pas nouvelle. Pour Facebook,il s’agirait de remplacer les services de Spotify ou de Deezer, déjà accessible à ses membres, par un service maison.

> Un moteur de recherche ? Google a bien son réseau social, Google+. Pourquoi Facebook n’aurait pas son propre moteur de recherche ? Il s’agirait d’aller au-delà des fonctions proposées actuellement, qui permettent de retrouver des amis parmi les membres. Pour apporter sa touche, Facebook pourrait miser sur des résultats personnalisés.

> Une boutique en ligne ? Là encore, Facebook ne révolutionnerait pas les usages, mais reprendrait en main des services déjà présents sur son réseau. Avec comme avantage de ne plus se contenter de commision sur les transactions.

Coralie Cathelinais