BFM Business

Le renforcement de la protection des données va faire souffrir Criteo

Après de fortes croissances, Criteo prévoit une croissance de son activité à un chiffre pour 2018.

Après de fortes croissances, Criteo prévoit une croissance de son activité à un chiffre pour 2018. - Eric Piermont - AFP

Le durcissement de la réglementation sur l'accès aux données personnelles est une mauvaise nouvelle pour la stat-up française spécialisée dans le ciblage publicitaire sur internet.

Criteo, la "pépite" française de ciblage publicitaire sur internet, a vu la croissance de son bénéfice ralentir en 2017 et prévoit un coup de frein sur son activité cette année alors que les données consommateurs deviennent moins accessibles.

Le groupe emblématique de la "French Tech", entré sur la Bourse électronique new-yorkaise en 2013, a publié mercredi un bénéfice net de 97 millions de dollars pour 2017 en croissance de 11%, après une progression de 40% sur l'année 2016.

Criteo a publié des résultats annuels supérieurs à ses prévisions et globalement supérieurs aux attentes des analystes. Mais il a averti, à deux reprises l'an dernier que des changements du système d'exploitation d'Apple iOS 11.2 auraient un impact négatif sur sa performance à la fin 2017 et l'année suivante, ce qui avait fait chuter son titre en Bourse.

La RGPD, un défi important pour le groupe français

Pour 2018, il prévoit désormais une croissance de son activité à un chiffre, loin des performances décoiffantes des années précédentes, alors que se profile en mai l'entrée en vigueur le 25 mai du Règlement général sur la protection des données (RGPD) qui représente un défi important pour le groupe.

Criteo affiche pour 2017 un excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté en progression de 38% à 310 millions de dollars. Son chiffre d'affaires a aussi vu sa croissance ralentir à 28% à 2,297 milliards de dollars, contre +36% l'an passé. Tandis que son chiffre d'affaires hors reversements aux partenaires (ex-TAC), l'indicateur mis en avant par le groupe, affiche une hausse de 29% à 941 millions de dollars, contre +34% un an plus tôt.

"Notre activité connaît une bonne dynamique, notamment aux États-Unis", a souligné PDG du groupe, Eric Eichmann dans un communiqué. Cette tendance, "combinée à l'adoption croissante de nos nouveaux produits, nous positionne bien pour 2018 et au delà", a-t-il ajouté. Criteo a cependant dévoilé des objectifs financiers qui marquent un ralentissement pour 2018, même si les analystes financiers tablaient sur une performance inférieure.

P.S. avec AFP