BFM Business

Le paiement sans contact ne décolle pas en France

Le paiement sans contact NFC est utilisé par un smartphone sur 100.

Le paiement sans contact NFC est utilisé par un smartphone sur 100. - -

Plusieurs des 34 plans industriels d'Arnaud Montebourg seront validés ce 9 juillet. Parmi eux, celui concernant le NFC, une technologie de paiement sans contact via son smartphone. Une technologie qui a du mal à s'imposer.

C'est l'un des chevaux de bataille d'Arnaud Montebourg. Le ministre de l'Economie doit valider ce mercredi 9 juillet plusieurs des 34 plans de la Nouvelle France industrielle. Au programme, les biotechnologies, les drones civils ou encore les services sans contacts. Une dernière technologie qui a encore du mal à s'imposer.

"Le marché a mis cinq ans de plus que prévu à décoller", constate amèrement un professionnel français du NFC, cette technologie qui permet notamment de payer sans contact depuis son smartphone.

Sur le papier, toutes les conditions sont réunies pour que ça marche. A écouter un expert, la moitié des smartphones vendus en France sont équipés d'une puce NFC. Mais dans les faits, seul un smartphone sur 100 est utilisé pour le paiement sans contact.

Le NFC, une technologie déjà dépassée?

Casino, Carrefour ou Ikea ont beau expérimenter dans leurs magasins des terminaux spéciaux, les usages ne décollent pas. "En Europe, où les habitudes de paiement sont installées, le NFC a plus de mal à prendre qu'en Afrique par exemple", explique un expert du secteur. Sans oublier les craintes autour de la sécurité.

Les professionnels du secteur veulent encore y croire. Mais on peut se demander s'ils n'ont pas déjà laissé passer leur chance. Car d'autres technologies, biométriques, sont en train d'apparaître. Système de paiement par reconnaissance des veines de la main chez Fujitsu, ou par reconnaissance faciale chez le finlandais Uniqul. Un appareil qui analyse les traits de votre visage en quelques secondes avant de débiter votre carte bancaire.

Anthony Morel