BFM Business

Le cloud Alibaba débarque en Europe via l'Allemagne

Le data center européen d'Alibaba sera installé au sein d'une infrastructure de l'opérateur télécoms Vodafone, située à proximité de Francfort.

Le data center européen d'Alibaba sera installé au sein d'une infrastructure de l'opérateur télécoms Vodafone, située à proximité de Francfort. - Vodafone Allemagne

Le géant chinois de l'e-commerce ouvre en Europe son premier site informatique hébergeant ses offres cloud pour entreprises, à l'instar Amazon avec AWS. Il s'appuie sur un centre de l'opérateur Vodafone, basé à Francfort.

Géant de l'e-commerce, Alibaba s'implante aussi en Europe par le biais des services informatiques pour les professionnels. Il a choisi l'Allemagne pour y ouvrir un site capable d'héberger les données et les applications de gestion d'entreprises européennes. Le géant chinois a choisi comme partenaire l'opérateur Vodafone, qui dispose d'infrastructures télécoms et informatiques dans la zone de Francfort. 

"Alibaba Cloud a choisi l’Allemagne avec sa position centrale en Europe pour ouvrir son premier data center européen. Nous voulons ainsi démontrer notre engagement pour la sécurité des données et renforcer notre stratégie de développement international", indique Ethan Yu, vice-président d’Alibaba Group.

Cette activité cloud, à l'instar de celle d'Amazon, est née de ses investissements dans de puissantes plateformes informatiques capables de gérer des millions de connexions Internet à ses sites d'e-commerce lors d'opérations commerciales liées à des événements ou des fêtes particulières.

S'appuyant sur ce datacenter, l'activité Cloud d'Alibaba comprendra plusieurs services hébergés dans ses salles blanches informatiques, dont le stockage de données et les traitements liés aux applis d'entreprise qui y sont hébergées. Le groupe chinois précise qu'il dispose aussi d'équipes européennes capables d'intervenir pour ses clients.

En s'implantant en Allemagne pour servir sa clientèle en Europe, le géant chinois ne fait que suivre les pas de ses grands rivaux américains dans le domaine des services cloud que sont Microsoft et Amazon, dont certains des datacenters européens sont implantés outre-Rhin. En s'implantant directement sur le Vieux continent, tous ces acteurs non-européens du cloud anticipent aussi la nouvelle réglementation sur la protection des données qui entrera en vigueur en mars 2018.

Alibaba ouvrira également des data centers au Moyen-Orient, en Australie et au Japon d’ici la fin de l’année 2016. Ils rejoindront ceux existant déjà en Chine, à Hong Kong, Singapour et aux États-Unis, portant à 14 son parc total de data centers dans le monde.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco