BFM Business

La Poste investit dans la livraison de repas

GéoPost (filiale de la Poste) entre dans le secteur de la livraison alimentaire et acquiert Resto-in.

GéoPost (filiale de la Poste) entre dans le secteur de la livraison alimentaire et acquiert Resto-in. - Monica Schipper-Getty Images North America-AFP

Le groupe public acquiert 80% de Resto-In, faisant son entrée dans la livraison de repas à domicile. Un marché visé à la fois par des start-up et des géants de l'internet.

La livraison à domicile de produits alimentaires peut-elle à terme compenser le déclin inexorable du courrier classique? C'est le pari de la Poste qui prend 80% du capital de Resto-in, via GéoPost, sa filiale Express International.

Créée en 2006, cette jeune société a intégré la livraison dans son offre aux restaurateurs, devenant une place de marché couplée à un service de courses à domicile. Une approche similaire à celle de Deliveroo ou Foodora, qui disposent de leur propre équipe de livreurs.

Le système de livraison de Resto-In est automatisé dès la transmission d'une commande. Le client dispose du suivi géolocalisé de son coursier, de la possibilité de le contacter et de le noter à l'issue de sa prestation.

En 2014, Resto-In diversifie son offre et élargit la proposition de produits proposés sur son site : fleurs, épiceries fines, supermarchés, pâtisseries et chocolats. 

L'e-commerce alimentaire, un créneau porteur

Active sur Paris, Lyon et Marseille (en plus de Londres, Madrid, Bruxelles et Berlin), elle a réalisé un chiffre d'affaires de 16 millions d'euros en 2014. Et ses dirigeants tablent sur 30% de croissance annuelle. 

"Le marché du e-commerce alimentaire, en forte croissance en France et en Europe, est une véritable opportunité de diversification de l’activité de GeoPost" précise l'entreprise publique.

Cet investissement n'est pas le première tentative du groupe sur le marché de la livraison alimentaire. Chronopost propose depuis quelques mois une solution de livraison express des produits alimentaires (secs, frais et surgelés) partout en France, le lendemain avant 13h.

L'accélération de la stratégie de La Poste vise aussi et surtout à contrer les ambitions des géants de l'e-commerce et de l'internet sur ce créneau. Amazon (aux Etats-Unis, avec son service Fresh) et Uber (avec UberEats), se sont déjà invités au festin de la livraison de l'alimentaire à domicile..

Le groupe public s'essaie au service de course urbaine urgente

Parallèlement à son investissement dans Resto-In, GeoPost prend une part minoritaire dans Stuart. Créée fin 2014 par les managers de Resto In, cette start-up a développé une application mobile pour les commerces et les entreprises qui ont besoin de faire livrer un colis dans un lieu précis.

Grâce à l’application Stuart, le client pourra recevoir sa commande par un coursier professionnel en moins d’une heure. Cette participation minoritaire doit permettre à La Poste de tester le marché de la course urbaine urgente d'un point à un autre. Un marché qu'elle voit complémentaire des tournées de livraison de masse du groupe qui consiste à centraliser les colis dans des centres avant de les livrer.

Frédéric Bergé