BFM Business

La mémoire de votre iPhone semble toujours pleine? Voilà pourquoi

A chaque mise à jour, les applis prennent de plus en plus leurs aises.

A chaque mise à jour, les applis prennent de plus en plus leurs aises. - Johannes Eisele - AFP

Sur les iPhone, les applis prennent de plus en plus de place au point d'obliger les utilisateurs de sélectionner celles qu'ils jugent indispensables et supprimer les autres.

On a beau faire, nos données sont à l’étroit dans nos iPhone, même en payant plus cher pour s’offrir un modèle avec davantage de capacité de stockage. Ne cherchez pas supprimer des applis ou des photos et vidéos, cela ne changera rien. A chaque mise à jour, les applis prennent de plus en plus leurs aises. Selon une étude de SensorTower, la taille des 10 applis les plus utilisées (Facebook, Uber, Gmail, Snapchat, Spotify, Messenger, Google Maps, YouTube, Instagram et Netflix) a augmenté de 1000% en seulement quatre ans.

On comprend pourquoi Apple a supprimé de son catalogue les iPhone de 16 Go pour démarrer la gamme à 32 Go, ce qui risque même de devenir un peu léger pour l’iPhone 8.

-
- © SensorTower

Si les éditeurs sont bien sûr responsables de la situation, Apple n’y est pas pour rien. C’est même lui qui a ouvert la boîte de Pandore en faisant passer la taille maximale des applis de 2 à 4 Go début 2015. Les éditeurs de logiciels ne se sont pas gênés pour occuper le terrain.

Celui qui a le plus usé de la situation est Snapchat. En 5 ans, sa taille a été multipliée par plus de 50. Juste derrière, Uber et Gmail qui pèsent aujourd’hui 20 et 22 fois plus qu’en 2013.

-
- © SensorTower

Et ceux qui pensent que ce sont les jeux qui s’étalent le plus se trompent. Comme l’explique Randy Nelson, qui a réalisé ces mesures pour SensorTower, ces éditeurs prennent soin de limiter leur poids pour que les utilisateurs ne les sacrifient pas quand ils ont besoin de place. Candy Crush Saga, par exemple, n’a augmenté que de 4,6 fois entre 2013 et 2017 malgré les nombreuses mises à jour et une forte augmentation des niveaux de jeux.

Pour aider les utilisateurs à gagner de la place, la prochaine version d’iOS simplifiera les choses. Il détectera les applis les moins utilisées et proposera de les supprimer et permettra aussi de ne pas conserver les apps natives.

Selon une étude du cabinet AppAnnie, un mobinaute moyen n'utilise qu'un tiers des applis installées sur son smartphone, soit une trentaine par mois. Et les utilisateurs d'iPhone consommeraient plus d'applis que ceux qui possèdent des smartphone sous Android.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco