BFM Business

La Maison du bitcoin veut démocratiser la monnaie virtuelle

Les utilisateurs de bitcoin auront désormais un lieu de rencontre en plein Paris.

Les utilisateurs de bitcoin auront désormais un lieu de rencontre en plein Paris. - -

Un espace dédié à la promotion du bicoin ouvre ses portes à Paris, ce mardi 13 mai. Eric Larchevêque, son fondateur, défend son projet de démocratisation du bitcoin sur BFM Business.

Un bâtiment bien réel pour promouvoir le bitcoin, une monnaie virtuelle: l'idée peut paraître saugrenue. Le créateur de la Maison du bitcoin, Eric Larchevêque, reconnaît, sur BFM Business, que son projet, qui ouvre ses portes ce mardi 13 mai, à Paris, 35 rue du Caire, est "un peu un paradoxe".

Mais selon lui, "si on veut ancrer cet élément virtuel dans le réel, rien de tel qu'une maison". La Maison du bitcoin se fixe en effet comme objectif de démocratiser la monnaie virtuelle, alors que la fermeture de la plus grande plateforme d'échange, MtGox, a refroidi les ardeurs des investisseurs.

Il en va en effet de la survie du bitcoin: "le seul moyen de contrer la fluctuation des prix", le grand ennemi de la monnaie virtuelle, "c'est de rajouter de la liquidité, et donc de faciliter l'accès au bitcoin", explique Eric Larchevêque.

Le bitcoin "pas au-dessus des lois"

Le lieu se présentera donc comme un espace de "coworking", de "formation pour les entreprises", mais également de "ressources financières" pour les amateurs.

Reste à savoir quel intérêt les usagers lambda porteront au bitcoin. Eric Larchevêque revendique l'aspect militant de la monnaie, "qui n'est pas gérée par un Etat et déflationniste par nature".

Il refuse en revanche la réputation sulfureuse de la monnaie. Si le bitcoin a dû son expansion au site de vente de drogues et d'armes Silkroad, et qu'il paraît parfaitement adapté à la fraude fiscale, Eric Larchevêque ne défend pas cette utilisation: "Le bitcoin n'est pas au-dessus des lois", proteste-t-il, même s'il reconnaît que la monnaie est aujourd'hui "allégal".

En clair, posséder des monnaies virtuelles est légal, mais la question de la taxation du bitcoin n'est toujours pas résolue. Mais selon le fondateur de la Maison du bitcoin, cette question devrait être résolue par les Etats dans les prochaines années.

J.S avec BFM Business