BFM Business

L'irrésistible succès des mobiles gérant deux opérateurs à la fois

En 2016, un tiers des 1,6 milliard de smartphones vendus dans le monde seront des modèles à plusieurs cartes SIM

En 2016, un tiers des 1,6 milliard de smartphones vendus dans le monde seront des modèles à plusieurs cartes SIM - Josep Lago-AFP

Il devrait s'écouler 500 millions de smartphones à double carte SIM en 2016 dans le monde. Très populaires en Asie, ces téléphones mobiles deviennent courants en Europe parmi les modèles vendus en dehors... des opérateurs.

Les smartphones à double carte SIM, permettant de faire la jouer la concurrence entre opérateurs mobiles, ont le vent en poupe. Pour la première fois, leur volume de vente mondiale devrait dépasser le milliard de mobile écoulés en 2016, selon une étude récente de la société Strategy Analytics, grâce à une croissance annuelle de 19 %, l'an prochain. 

Sur un marché mondial évalué en 2016 à 1,6 milliard de smartphones, ces modèles permettant de gérer deux abonnements, en représenterait un tiers. Les deux marchés les plus importants sont, de loin, la Chine et l'Inde, pour cette catégorie de téléphone mobile.

"Les fournisseurs de smartphones comme Samsung et Lenovo, ciblent leurs modèles Android à double carte SIM sur ces deux grands marchés asiatiques" explique Linda Sui, directrice au sein du cabinet Stategy Analytics.

En Asie, on gère deux opérateurs pour des raisons tarifaires

De fait, tous les constructeurs d'origine asiatique de smartphones Android (Huawei, Acer, Samsung, LG, Xiaomi) ont multiplié les modèles hébergeant deux cartes SIM. La seule exception notable est Apple dont tous les iPhone ne peuvent accueillir qu'une seule carte SIM, dédiée à un seul opérateur.

En Asie, cette pléthore de smartphones multi-opérateurs trouve son explication dans l'extrême hétérogénéité des tarifs et de la qualité des réseaux cellulaires dans un même pays et d'un pays à l'autre.

Il est d'usage de recourir à plusieurs opérateurs pour passer d'un tarif plus intéressant à l'autre, d'une couverture géographique à l'autre, en utilisant alternativement l'une ou l'autre des cartes SIM insérées dans son téléphone.

En outre le marché asiatique s'appuie sur des offres mobiles prépayées sans subvention du smartphone par l'opérateur. On est donc libre d'y acheter son téléphone. Les modèles à double carte SIM conçus pour que les abonnés puissent jongler entre les offres mobiles, y ont connu un succès grandissant.

En Europe, les opérateurs sont réfractaires au double SIM

En Europe, le marché des terminaux mobiles est encore en partie tenu par les opérateurs qui les subventionnent avec des contrats de 12 et 24 mois. Ceux-ci n'ont aucun intérêt à financer des smartphones qui feraient le lit de leurs concurrents en autorisant l'insertion d'une deuxième carte SIM.

En outre l'homogénéité des tarifs et des couvertures géographiques dans un même pays y est plus forte qu'en Asie. Ces caractéristiques du marché européen ne justifient pas qu'on dispose systématiquement de deux cartes SIM, à la notable exception des déplacements de longue durée à l'étranger, où posséder une carte SIM locale en plus de carte SIM d'origine permet de téléphoner ou de surfer aux tarifs locaux.

Cela dit, les habitudes des consommateurs changent. Posséder un téléphone doté de deux cartes SIM permet de mieux gérer ses abonnements privé et professionnel. L'utilisateur reste joignable sur l'une et l'autre de ces lignes. En cas de double appel, il est alerté et peut changer d'interlocuteur. 

Wiko et Archos ont parié sur les smartphones double SIM

De surcroît, en France, 60% du parc des cartes SIM en circulation dans le grand public (hors entreprise) est libre de tout engagement avec des offres d'opérateurs (en tenant compte des clients dont la période d'engagement est achevée).

Ce désengagement des abonnés mobiles fait le lit des smartphones vendus sur le marché libre (grande surface, sites web marchands) en dehors des boutiques des opérateurs. Il permet à l'utilisateur d'opter pour ces modèles que les opérateurs continuent de ne pas voir d'un bon oeil. 

Plusieurs marques françaises comme Wiko ou Archos, ont même fait des smartphones Android à double carte SIM, un axe clé de leur offre de mobiles. Même Microsoft s'y est mis avec ses smartphones sous Windows Phone, dont plusieurs modèles de sa gamme Lumia permettent de disposer de deux cartes SIM. A quand le tour d'Apple et de ses iPhone ?

Frédéric Bergé