BFM Business

L'insolente ascension de SpaceX sur le marché des lanceurs spatiaux

La société américaine SpaceX a lancé avec succès lundi 30 octobre un satellite de communications sud-coréen à bord de sa fusée Falcon 9.

La société américaine SpaceX a lancé avec succès lundi 30 octobre un satellite de communications sud-coréen à bord de sa fusée Falcon 9. - SpaceX

La société américaine a placé sur orbite un satellite sud-coréen; Il s'agit de son 16ème lancement en 2017. Après ses déboires de 2016, la firme d'Elon Musk et son lanceur "réutilisable" Falcon 9 sont en passe de réaliser une année d'exception.

Trois lancements de satellites réussis en octobre 2017: SpaceX transforme ces opérations complexes et risquées en une véritable routine. La société du milliardaire Elon Musk a lancé avec succès dans la soirée du lundi 30 octobre un satellite de communications sud-coréen à bord de sa fusée Falcon 9.

Après avoir décollé du pas de tir du centre spatial Kennedy en Floride, le satellite Koreasat-5A, d'une masse de 3,5 tonnes, construit par le groupe franco-italien Thales Alenia, a été déployé sur une orbite géostationnaire environ 36 minutes après le lancement.

Déjà, le 9 octobre, SpaceX avait mis sur orbite le troisième satellite de la constellation Iridium NEXT sur dix prévus et le 11 octobre la firme californienne avait réussi le lancement du satellite EchoStar.

Ces lancements successifs font oublier à la société d'Elon Musk ses déboires de l'an passé. L'année 2016 avait été marquée par l'explosion en septembre d'une fusée Falcon 9 sur sa rampe de lancement, détruisant le satellite qu'elle devait mettre sur orbite.

Avec ce troisième lancement réalisé en octobre 2017, l'autre pari réussi par la firme américaine est celui de la récupération de son lanceur. Environ dix minutes après le décollage effectué lundi 30 octobre, le premier étage de sa fusée est revenu dans l'atmosphère pour se poser en douceur à la verticale sur une plate-forme dans l'Atlantique au large des côtes de Floride, barge répondant au doux nom de "Of Course I Still Love You" ("bien sûr, je t'aime toujours").

Il s'agit du 19ème atterrissage réussi du premier étage depuis sa mise en service et le 13ème en 2017.

En réutilisant le premier étage de ses lanceurs, SpaceX promet à ses clients d'abaisser les coûts, bouleversant ainsi le modèle économique de ce marché et rendre à terme les voyages dans l'espace plus abordables.

La firme a déjà réutilisé un premier étage recyclé pour le lancement de sa capsule non-habitée Dragon vers la Station spatiale internationale (ISS).

-
- © Quartz Analysis

La société californienne compte le faire de nouveau pour la prochaine mission d'approvisionnement de l'avant-poste orbital pour le compte de la Nasa prévue début décembre 2017. Mais l'équation économique de cette approche reste à démontrer, Elon Musk n'ayant pas détaillé le coût de remise en état de ses lanceurs.

Avec ce 16ème lancement réussi en 2017, SpaceX est aussi en train de s'imposer sur le marché. La société est en passe de réussir le plus grand nombre de lancement sur une seule année (cf infographie ci-dessus), face à ses deux grands rivaux que sont l'Européen Arianespace et l'Américain ULA (United Launch Alliance), co-entreprise entre Boeing et Lockheed Martin.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco