BFM Business

L'astuce d'Apple pour relancer la "machine à cash" avec l'iPhone 7

En supprimant la prise jack, Apple va faire redémarrer avec les accessoiristes l'écosystème de l'iPhone/

En supprimant la prise jack, Apple va faire redémarrer avec les accessoiristes l'écosystème de l'iPhone/ - Philippe Huguen - AFP

Sur le prochain iPhone, il n'y aura plus de prise jack pour brancher son casque. Priorité au bluetooth. Et les accessoiristes sont priés de suivre cette tendance. Mais surtout, ceux qui veulent proposer des modèles compatibles vont devoir payer une redevance à Apple.

Ce 7 septembre, Apple présentera un nouvel iPhone. Portera-t-il le numéro 7? On ne le sait pas encore, mais c'est très probable. En revanche, un point sur lequel les observateurs s'accordent, c’est que le smartphone ne disposera plus de l’historique prise jack de 3,5 mm permettant de brancher un casque ou se connecter au dock d’un système audio. Pour écouter de la musique avec un casque à fil, il faudra passer par la prise "Lightnings" breveté Apple qui, jusque là, ne sert qu’à recharger l’appareil. Ou bien disposer d'écouteurs équipés du Bluetooth.

Ce changement n’est pas anodin, loin de là. Officiellement, pour Apple, c’est un moyen de réduire de quelques millimètres l’épaisseur de l’iPhone. Mais cette suppression va surtout redonner un coup de fouet sur le marché des accessoires compatibles sur lesquels Apple perçoit des redevances des fabricants, condition sine qua non pour avoir le droit d'apposer sur leurs boîtes le précieux label "Made for iPhone".

Casques, enceintes, docks... Tous les appareils qui servent à écouter de la musique en se connectant à l’iPhone devront s’adapter et, déjà, les prémisses de ce changement se font sentir.

Beats déstocke ses modèles filaires

Durant l’été, sur les sites spécialisés dans les ventes promotionnelles, les casques filaires Beats By Dr Dre, une marque qui appartient à Apple, ont été soldés avec des remises allant jusqu’à 60%. Un véritable déstockage. Ainsi, un modèle Solo HD, l’un des plus vendus, passe de 200 euros à 80 euros. En revanche, les modèles "wireless" (sans fil), les seuls à être vendus sur la boutique en ligne d’Apple, sont toujours commercialisés au prix fort. Et Beats a bien évidemment prévu d'annoncer, en même temps qu'Apple, l’arrivée de nouveaux modèles; ce mercredi 7 septembre, jour du lancement du nouvel iPhone.

Ces nouveaux modèles seront vraisemblablement équipés de la technologie de Passif Semiconductor, une start-up acquise par Apple en 2013. Elle améliore la qualité du son en Bluetooth par une meilleure compression, mais surtout, elle augmente considérablement l’autonomie des batteries en occupant une toute petite place. Parfait pour l'iPhone, mais aussi pour l'AppleWatch. Cette technologie équipera les AirPods Wireless Lightnings qui seront fournis avec les iPhone, selon le site Apple Insider qui s’est procuré l’emballage d’un iPhone 7 Plus dont la photo (ci-dessous) a été mise en ligne. Info ou intox? Nous le saurons dans quelques heures.

-
- © Apple Insider

Mais qu’en est-il pour les autres constructeurs, particulièrement ceux qui proposent des produits officiellement compatibles avec l’iPhone? À l’heure où l’IFA, le salon technologique de Berlin, ouvre ses portes, tous les fabricants de casques ont mis l’accent sur des modèles sans fil sans préciser s'ils se préparaient ou non aux annonces d’Apple. Comme l’ont constaté des visiteurs du salon berlinois, certains exposants n’ont même pas attendu les annonces d’Apple qui annoncer le virage.

Pour Jabra, qui lance ses premières oreillettes sans fil pour les sportifs, c’est d’abord une manière de répondre à la demande. Pas celle d’Apple, mais celle des utilisateurs. "Aujourd’hui, 77% des gens préfèrent s’entraîner sans fil pour éviter que les câbles ne se coincent et que l’écouteur ne glisse de l’oreille et 69% qui écoutent régulièrement de la musique pendant leurs sessions d’entraînement."

Les mélomanes, même s’ils ne sont pas sportifs vont également trouver un large choix de modèles sans fil chez Parrot, Bose, Sennheiser, entre autres. Tous ont fait des annonces pour l’IFA, mais peu acceptent de parler ouvertement du rôle qu’a joué Apple avec l’iPhone 7 dans cette stratégie. Le marché des casques sans fil s’est réveillé en 2015, mais devrait exploser cette année avec l’annonce d’Apple. En 2014, ces modèles représentaient 25% des ventes mondiales, et 40% en 2015.

Un exposant de l’IFA a tout de même accepté de nous en dire plus sous couvert d'anonymat. Pour ce fabricant de casques haut de gamme qui ne fait pas partie des partenaires officiels d’Apple, le Bluetooth est une technologie incontournable depuis plusieurs années. Mais il n’a pas eu accès à celle que va utiliser Apple qui a privilégié ses partenaires officielles. "Sur le salon, c’est la véritable pagaille chez les accessoiristes" nous a-t-il confié. "Nos concurrents qui ont signé des accords avec Apple ont eu accès à l’ensemble des informations techniques du nouvel iPhone ce qui leur donne un avantage certain pour le lancement. Nous allons devoir attendre pour proposer un produit pleinement compatible au risque de perdre des ventes".

Verser une redevance et des royalties

Cette nouvelle génération de produits compatibles iPhone 7 va donc d’abord et surtout faire les affaires du géant de Cupertino. Car, pour pouvoir imprimer le logo "Made for iPhone" sur les emballages, les accessoiristes doivent déjà verser une redevance d’environ 30% du prix de vente, comme nous l’a indiqué une source proche d’Apple. Mais, cette fois, avec l’iPhone 7, ils vont devoir payer un peu plus.

Pour être parfaitement compatibles avec le Bluetooth de Passif Semiconductor, ils devront aussi verser des royalties pour l’utilisation du brevet dont le montant reste un secret très bien conservé.

Le nouveau modèle suffira-t-il à relancer les ventes d’iPhone en baisse depuis janvier 2016? Peut-être pas. En revanche, en supprimant le jack pour privilégier le Bluetooth, Apple va rappeler que malgré la baisse de sa part de marché (12,9% en 2016 contre 14,6% en 2015 et 25% en 2012), il a la capacité d’influencer l’ensemble du marché. La firme relance surtout la machine à cash de l’écosystème iPhone via les accessoiristes qui n'ont d'autres choix que ne suivre ceux d'Apple.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco