BFM Business

La chute des ventes d'iPhone plombe moins que prévu les résultats d'Apple

Le bénéfice net d'Apple a chuté de 27% au troisième trimestre 2016. Une performance moins mauvaise que celle attendue par les analystes.

Des résultats moins mauvais que ne le redoutaient les analystes spécialistes du secteur. Certes, les ventes d'iPhone ont continué de reculer au troisième trimestre 2016 et cette chute explique la baisse de 27% du bénéfice net d'Apple. Mais le géant californien est néanmoins parvenu à dépasser les attentes des investisseurs: son bénéfice net a atteint 7,8 milliards de dollars et le bénéfice par action -la référence à Wall Street- est ressorti à 1,42 dollar, soit 4 cents de mieux que la prévision moyenne des analystes du secteur. Dans le même temps, le chiffre d'affaires a reculé de 15% à 42,4 milliards de dollars ce qui est un peu mieux que les 42,1 milliards espérés par les analystes.

La prévision pour le trimestre en cours est également supérieure aux attentes: le groupe vise entre 45,5 et 47,5 milliards de dollars, quand les analystes tablaient jusqu'ici sur le bas de cette fourchette. Dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York, l'action Apple progressait d'environ 5%.

Les ventes d'iPad et de Mac également en baisse

Apple est actuellement à la recherche de relais de croissance pour remplacer l'iPhone. L'appareil vedette, qui représentait depuis plusieurs années la plus grosse part de ses revenus et de ses bénéfices, a vu ses ventes chuter de 15% en un an, avec seulement 40,40 millions d'unités écoulés sur les trois mois achevés fin juin. 

Le problème est d'autant plus important à régler que ce n'est pas le seul appareil du groupe à être en perte de vitesse. Les ventes trimestrielles de la tablette iPad sont également en recul de 9% sur un an à 9,95 millions d'unités, et celles des ordinateurs Mac ont baissé de 11% à 4,25 millions d'unités.

Les investisseurs attendent donc d'Apple qu'il réagisse. Mais pour le moment, Tim Cook reste silencieux quant à d'éventuels projets dans la télévision en ligne ou dans l'automobile.

Et la seule nouveauté de l'an passé, l'Apple Watch, n'a pas vraiment produit les effets escomptés. Apple n'a jamais divulgué de chiffres de ventes de sa montre connectée, mais le cabinet de recherche IDC a estimé la semaine dernière qu'elles avaient plongé de 55% sur le trimestre achevé fin juin. La division dans laquelle ces ventes sont comptabilisées accuse ce trimestre une nette baisse de son chiffre d'affaires (-16%).

Le groupe a enregistré en revanche une croissance de 19% de ses revenus dans les services, à près de 6 milliards de dollars sur le trimestre.

Ma. G. avec AFP