BFM Business

Iliad perd des abonnés et décroche à la Bourse de Paris

Iliad affiche des résultats décevants et son titre décroche à la Bourse de Paris. Il a également annoncé une réorganisation de sa gouvernance. Laquelle "aura pour mission d'accélérer son développement en France et en Italie".

Le groupe Iliad, maison-mère de l'opérateur Free, a publié ce mardi un chiffre d'affaires en progression de 0,8% sur le premier trimestre, à 1,2 milliard d'euros, malgré une baisse des ventes sur le fixe, et confirmé ses objectifs à court et moyen terme.

Sur les trois premiers mois de l'année, le groupe subit en particulier une baisse de sa base d'abonnés sur le fixe, tandis que le recrutement sur le mobile ralentit. L'action de la maison mère Free décrochait ainsi de plus de 15% ce mardi à la Bourse de Paris.

Le revenu moyen par abonné (ARPU) fixe est également en baisse, perdant 1,60 euro sur un an, pour s'établir à 32,90 euros, qui vient s'ajouter à une baisse des abonnés fixe de près de 20000 clients par rapport à la fin de l'année 2017. Une baisse en partie compensée par une progression des abonnés à la fibre (FTTH) qui passent de 369.000 au 31 mars 2017 à 646.000 un an plus tard. Le total était de 556.000 fin 2017.

Le mobile se porte mieux que le fixe

Conséquence de cette baisse d'activité, le chiffre d'affaires du fixe est en baisse de 1,6% sur le trimestre, que le groupe explique par "la forte pression concurrentielle, l'impact des promotions et de la TVA sur l'audiovisuel".

Sur le mobile en revanche, le chiffre d'affaires est en hausse de 3,9%, profitant notamment de la dynamique de recrutement de nouveaux abonnés, avec 130.000 nouveaux clients revendiqués sur le trimestre, mais également un rééquilibrage de son nombre d'abonnés au forfait à 20 euros par rapport à celui à 2 euros. Free revendique désormais "plus de 19% de part de marché", proche de son objectif de 20% sur le mobile.

Iliad a également confirmé son intention de lancer ses offres commerciales en Italie avant le 21 juin, à l'occasion de la présentation de son chiffre d'affaires du premier trimestre.

L'opérateur vient confirmer sa volonté de se lancer sur le marché italien, où il a obtenu une licence en septembre 2016 lors de la fusion de Wind et 3 Italia, avant l'été, après avoir envisagé dans un premier temps un lancement "fin 2017 ou début 2018".

Nouvelle gouvernance

Lundi soir, l'entreprise a également annoncé la mise en place d'une nouvelle équipe de direction à compter du 21 mai, nommant son directeur financier, Thomas Reynaud, au poste de directeur général. L'opérateur télécoms précise dans un communiqué que l'actuel directeur général, Maxime Lombardini, est nommé président du conseil d'administration, succédant ainsi à Cyril Poidatz, qui devient secrétaire général.

Maxime Lombardini "assurera par ailleurs la représentation de la société dans ses relations avec les pouvoirs publics", souligne le groupe. Dans son communiqué, Iliad explique que cette nouvelle gouvernance "aura pour mission d'accélérer le développement du groupe en France et en Italie".

P.L avec AFP