BFM Business

Iliad surfe sur la croissance de son activité mobile

Sur l'ensemble de l'exercice 2015, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 4,41 milliards d'euros, en hausse de 5,9% par rapport à 2014, avec une progression notable de ses ventes dans le mobile (+13,3%), à 1,83 milliard d'euros.

Sur l'ensemble de l'exercice 2015, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 4,41 milliards d'euros, en hausse de 5,9% par rapport à 2014, avec une progression notable de ses ventes dans le mobile (+13,3%), à 1,83 milliard d'euros. - Eric Piermont-AFP

"La maison-mère de Free a vu son activité mobile croître de 20% en 2015, atteignant 41% de son chiffre d'affaires total. L'opérateur a recruté 1,6 million d'abonnés mobiles et son bénéfice net de 335 millions d'euros a crû de 20%. "

Iliad a connu une année 2015 toute en croissance alors que les négociations avec Orange sur la reprise d'actifs Bouygues Telecom traînent en longueur. La maison-mère de Free affiche un bénéfice net annuel de 335 millions d'euros, en hausse de 20,3%, grâce à une augmentation du nombre de ses abonnés, plus marquée dans le mobile, avec 1,6 million d'abonnés supplémentaires, que dans le fixe (+270.000).

Le groupe atteint presque les 12 millions d'abonnés mobiles et dispose désormais d'une part de marché proche de 17% au 31 décembre 2015, quatre ans seulement après son entrée sur le marché.

La contribution de l'activité mobile (+20%) avec 1,8 milliard d'euros à la croissance du chiffre d'affaires de plus de 4,4 milliards d'euros (+7,4%) est encore plus évidente. Désormais la téléphonie mobile génère 41% du chiffre d'affaires 2015 total d'Iliad contre 38% en 2014.

Iliad affiche une marge Ebidta de 33,8%

L'opérateur est un peu plus à la peine sur le très haut débit fixe, marché sur lequel il a quand même engrangé 270.000 nouveaux abonnés, "dans un contexte toujours fortement concurrentiel avec une agressivité commerciale et tarifaire des concurrents". Résultat: la croissance du chiffre d'affaires n'a été que de 1% sur les activités réseaux fixes pour atteindre près de 2,6 milliards d'euros sur l'exercice.

Le groupe a réalisé en 2015 un Ebitda de 1,49 milliard d'euros, soit une marge de 33,8%, supérieure de 3 points à celle enregistrée sur l'exercice 2014. L'opérateur explique cette hausse par la progression du trafic mobile sur le réseau propre du groupe, qui dépend moins de son contrat d'itinérance 3G avec Orange. 

Au cours de l'exercice, Iliad précise avoir investi 1,22 milliard d'euros contre 968 millions d'euros en 2014 en raison de l'accélération de l'ouverture de plus de 1.600 sites 3G et de plus de 3.500 sites 4G sur 2015. Ses investissements ne vont pas ralentir en 2016 puisque le groupe effectuera notamment le décaissement de 932 millions d'euros lié à l'acquisition des fréquences 700MHz en quatre tranches égales, entre 2016 et 2018, dont deux la 1ère année. 

Des discussions "complexes" avec Orange sur Bouygues Telecom

Iliad poursuit ses discussions avec Orange en vue d'un éventuel rachat d'actifs de Bouygues Telecom mais les négociations sont complexes en particulier sur les aspects opérationnels, a déclaré jeudi son directeur financier Thomas Reynaud.

Dans le cadre des discussions en cours, Orange devra rétrocéder une part importante des actifs de la filiale télécoms de Bouygues aux concurrents Iliad et SFR si le groupe veut mener à bien son projet de rachat du numéro trois français du mobile. Prié de dire s'il était optimiste sur l'issue des négociations avec Orange, il n'a pas souhaité faire de commentaire.

Frédéric Bergé