BFM Business

Google a augmenté son bénéfice en 2013

Google a dû se séparer de Motorola

Google a dû se séparer de Motorola - -

Google a publié, jeudi 30 janvier, un bénéfice et un chiffre d'affaires en hausse pour 2013. Mais le prix de la publicité a baissé de 11%. Mercredi, il avait annoncé la vente des smartphones Motorola au chinois Lenovo.

Google a vécu une année 2013 contrastée. Le géant d'internet a annoncé, jeudi 30 janvier, un bénéfice de 12,9 milliards de dollars, soit une progression de 20%. Sur le seul quatrième semestre, le bénéfice ressort en hausse de 17% à 3,8 milliards de dollars. Mais ramené par action, il est de 25 cents inférieurs aux attentes, à 12,01 dollars.

Le chiffre d'affaires total a, lui, progressé de 17% à 16,9 milliards de dollars au quatrième trimestre, et de 19%, à 59,8 milliards de dollars sur l'ensemble de 2013.

Publicité multi-écrans

Dans la publicité, qui représentent la majeure source de revenus pour ses services gratuits sur internet, il s'est adjugé l'an dernier 32,84% des montants dépensés dans le monde pour des publicités en ligne, selon la société spécialisée eMarketer.

La nouvelle positive est qu'il a de nouveau vu progresser au quatrième trimestre le nombre de clics sur des publicités publiées sur ses sites, de 31% sur un an et de 13% comparé aux trois mois précédents. Lorsque les internautes cliquent sur ces publicités, le groupe est rémunéré par les annonceurs.

Cette forte augmentation a permis de compenser une évolution moins favorable: celle du prix moyen payé par clic qui a en revanche encore baissé, de 11% sur un an et de 2% sur un trimestre. Les annonceurs sont, en effet, prêts à payer moins cher pour des publicités s'affichant sur des smartphones, de plus en plus utilisés pour se connecter à internet.

Pour s'adapter à la transition d'internet vers le mobile, Google propose depuis l'an dernier des produits publicitaires multi-écrans, pour des campagnes alliant les ordinateurs traditionnels et les appareils mobiles.

Echec de Motorola

Outre la publicité, Google tire des revenus de la vente de contenus et d'applications mobiles dans sa boutique en ligne Google Play, qui est en forte croissance, ainsi que plus marginalement d'appareils comme les ordinateurs Chromebook ou les smartphones et les tablettes Nexus, pour lesquels il a évoqué "une saison des fêtes solide".

Google a en revanche dû constater son échec à redresser le fabricant de téléphones portables Motorola, dont la perte d'exploitation s'est encore creusée au quatrième trimestre, à 384 millions de dollars. Après deux ans passés à élaguer les effectifs et les activités de cette filiale qu'il avait payée plus de 12 milliards de dollars, Google a finalement annoncé, mercred 29 janvier, qu'il en vendait la marque et l'activité principale au groupe chinois Lenovo pour 2,91 milliards. De Motorola, il ne conservera qu'un portefeuille de brevets.

D. L. avec AFP