BFM Business

Fréquences en or: Free assuré d'obtenir un lot?

Free dispose d'un patrimoine de fréquences inférieur à celui de ses concurrents et attend un rééquilibrage en sa faveur.

Free dispose d'un patrimoine de fréquences inférieur à celui de ses concurrents et attend un rééquilibrage en sa faveur. - Philippe Huguen-AFP

Le régulateur des télécoms peaufine la procédure de mise aux enchères des fréquences 700 MHz, dites "en or". Free serait assuré d'obtenir un lot comme ses trois grands rivaux.

Le secteur des télécoms va bientôt être fixé sur les fameuses fréquences en or de la bande 700 MHz, bientôt cédées aux enchères par l'Etat, qui espère en récolter environ 2 milliards d'euros.

L'opérateur français Free, le moins bien loti de tous en termes de fréquences basses (5 mégahertz contre 20 mégahertz pour Orange, Numericable-SFR et Bouygues), espérait qu'un lot lui soit réservé. Un scénario jugé "trop risqué sur le plan juridique", avait estimé l'Arcep, le régulateur des télécoms.

Depuis, l'idée a fait son chemin et le vent semble tourner en faveur de Free, filiale du groupe Iliad coté en bourse.

Selon Les Echos, un compromis serait envisagé. "Le gouvernement et l’Arcep, qui définissent ensemble la procédure de l’appel d’offres, réfléchissent bel et bien à échafauder un scénario qui puisse garantir à Free d’obtenir des fréquences", rapporte le quotidien.

Les quatre opérateurs seraient servis au premier tour

L’une des hypothèses les plus fréquemment évoquées consisterait à proposer, lors d'un premier tour, un lot de 5 MHz à prix fixe, à chaque opérateur et d’offrir au plus offrant le bloc restant de 10 MHz.

Le document qui servira de base au lancement des enchères - sur lequel planchent une petite dizaine d’ingénieurs, épaulés par des juristes et des économistes - sera publié demain mardi 16 juin 2015.

Pour lire la suite cliquez ici

Julien Mouret