BFM Business

Free passe devant Bouygues Telecom au 1er trimestre 2016

Free revendique plus de 18 millions d’abonnés en tout, dont près de 12 millions d'abonnés mobiles et plus de 6,2 millions d’abonnés fixes.

Free revendique plus de 18 millions d’abonnés en tout, dont près de 12 millions d'abonnés mobiles et plus de 6,2 millions d’abonnés fixes. - Eric Piermont-AFP

"Free devance d'une courte tête Bouygues Telecom en chiffre d'affaires trimestriel. En nombre total d'abonnés, il distance déjà son rival depuis 2015 avec 18 millions de clients contre 15 millions pour la filiale de Bouygues."

La téléphonie mobile continue de tirer la croissance de l'activité d'Iliad (maison-mère de Free). Les activités mobiles de l'opérateur ont continué à croître au 1er trimestre 2016, avec 215.000 abonnés recrutés (net de résiliation) sur la période. Leur chiffre d'affaires affiche une hausse de plus de 10% pour atteindre 484 millions d'euros sur le trimestre contre une augmentation de 3,9% pour le fixe, qui a généré 664 millions d'euros. L'opérateur revendique 4,3 millions d'abonnés 4G soit plus d'un tiers de la base d'abonnés de Free, ayant une consommation moyenne de 3,8 Go par mois d'Internet mobile (70% de plus qu'au 31 mars 2015).

Pour le quatrième trimestre consécutif, Free affirme enregistrer davantage de recrutements sur son offre à 19,99 euros/mois que sur son forfait à 2 euros/mois même s'il se garde bien de communiquer le revenu moyen par abonné mobile (l'Arpu). Cet indicateur clé fait référence chez les opérateurs en permettant de jauger de la "rentabilité" de chaque client.

Le mobile atteint 42% de l'activité totale de Free

Le mobile représente désormais 42% du chiffre d'affaires total trimestriel qui progresse de 6,6% par rapport au 31 mars 2015 à 1,145 milliard d'euros (contre 1,075 milliard d'euros au 31 mars 2015). 

À ce niveau, Free dépasse d'une courte tête mais symboliquement Bouygues Telecom, qui a réalisé 1,131 milliard d'euros sur la même période. Sur l'ensemble de l'année 2015, ce dernier avait réussi à rester devant son éternel rival, affichant 4,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel total contre 4,4 milliards pour Iliad.

Mais la comparaison de leurs parcs respectifs d'abonnés est plus cruelle puisque Free distance largement son rival comme il l'avait déjà fait en 2015. Le trublion des télécoms revendique 18,1 millions de clients en tout, dont 11,9 millions rien que pour le mobile alors que Bouygues réunit 15 millions d'abonnés en tout: 12,1 millions sur le mobile (légèrement plus que Free mais pour combien de temps ?) et 2,9 millions sur le fixe. Sur le premier trimestre 2016, la filiale télécoms du groupe de BTP, qui poursuit sa route seule depuis l'échec des négociations avec Orange, a réduit sa perte nette à 40 millions d'euros.

F.Bergé