BFM Business

Fiber remet en cause la promesse de l'internet libre et gratuit de Google

Au lieu d'une offre pour accéder à son réseau "Fiber", Google en a développé quatre. Trois sont payantes (de 50 à 130 dollars) avec des débits de 100 Mb et de 1 Gb. La 4e, destinée à ceux qui n'ont pas les moyens de payer, est gratuite mais n'offre que 5 Mb.

Au lieu d'une offre pour accéder à son réseau "Fiber", Google en a développé quatre. Trois sont payantes (de 50 à 130 dollars) avec des débits de 100 Mb et de 1 Gb. La 4e, destinée à ceux qui n'ont pas les moyens de payer, est gratuite mais n'offre que 5 Mb. - Google Fiber

"En 2012, Google Fiber proposait de ne faire payer que pour l’ouverture de la ligne, avec un abonnement gratuit. À Kansas City, ceux qui en ont les moyens paieront au moins 50 dollars par mois pour 100 Mb. Les plus pauvres auront bien un accès gratuit, mais pour seulement 5 Mb."

Est-ce la fin d’un rêve, un retour à la réalité ou plus simplement les conséquences naturelles, donc financières, du déploiement des infrastructures télécoms? Google ne l’explique pas, mais à Kansas City, ville pilote du projet très haut débit du groupe, le modèle dévoilé ne colle pas au paradigme originel.

Au lieu de proposer ce service gratuitement comme le promettait le groupe en 2012 lors du lancement de son projet, il y aura finalement deux formules.

Une partie des clients paieront et selon le site Re/Code, ce ne sera pas anecdotique. L’abonnement coûtera 50 dollars par mois à ceux qui en ont les moyens financiers. Pour ce tarif, ils auront accès à un réseau de 100 Mbits. Ces 50 dollars ne sont qu’un minimum puisque plusieurs services sont payants et donnent lieu à deux autres forfaits qui eux passent à 1 Gb. L'un est à 70 dollars, l'autre à 130 dollars avec l’offre TV. Et pour obtenir une ligne fixe de téléphonie, il faudra encore ajouter 10 dollars par mois comme l'indique Google sur son site.

Pour Google, la fibre est plus chère que prévu

Quant à ceux qui habitent les quartiers les plus pauvres de la ville, la fibre de Google sera bien gratuite comme Eric Schmidt, président d’Alphabet (nouveau nom de la maison-mère de Google), l’a promis à Barack Obama pour le projet ConnectHome. Une bonne nouvelle? Pas vraiment. Les bénéficiaires accéderont au service de base, mais avec 5 Mbits en download et 1 Mb en upload. De quoi consulter ses e-mails, aller sur les réseaux sociaux et surfer, mais pas de quoi faire du streaming audio et encore moins vidéo.

Et pour accéder à cette offre gratuite, il faudra tout de même mettre la main à la poche en déboursant 300 dollars pour l’ouverture de la ligne. La somme peut être payée en une fois ou par 12 mensualités de 25 dollars.

Cette décision de Google s’explique par des raisons financières. Selon Re/Code, la filiale Fiber est l’une des unités les plus coûteuses du groupe. Pour offrir un service aussi compétitif que ceux proposés par des spécialistes, Google doit investir lourdement. Le montant de l’investissement de déploiement de la fibre pour 2016 pourrait être deux fois supérieur à ce qui était prévu en passant de 1 à 2 milliards de dollars. Pour Google, une raison suffisante pour lancer un Internet à quatre vitesses.

Pascal Samama